vendredi 31 juillet 2015

Parlons fanfiction #4 : Narcissique-Mélancolique

Titre : Narcissique-Mélancolique
Auteur : Narcissique-Melanc0lique
Chapitres : 39
Genre : Romance/Angst
Synopsis : Enceinte de son meilleur ami après le départ de son petit ami, Jude ne va pas bien...
WARNING : Ceci n'est pas une fanfiction, mais un texte personnel écrit par une auteur un peu anonyme.



Mon avis : 

J'ai lu ce texte dans ma période gothique au collège, donc je vous préviens il est un peu déprimant...mais très bien écrit. 

On y suit Jude, jeune fille de 16 ans déphasée. Son mec l'a quittée, elle a couché avec son petit ami et s'est retrouvée enceinte, virée de chez elle par sa mère. Alors Jude se scarifie et se drogue, jusqu'à tomber chez Alex, un jeune homme aussi paumé qu'elle mais qui veut l'aider à s'en sortir. 
Dis comme ça, ça ne fait pas très envie, mais je vous assure que cette histoire prend aux tripes, elle aborde de nombreux sujets comme la drogue, la prostitution, la brigade des stupéfiants ou l'adoption et le fait avec une réalité et une justesse frappante. 
L'auteure avait parlé de peut-être le publier, mais son dernier message remonte à plus de 5 ans et plus de nouvelles...

Toujours est-il que les personnages, paumés et incapables de faire face, sont très touchants, on a vraiment envie qu'ils s'en sortent, et on s'attache directement à Alex car il veut vraiment s'en sortir, au contraire de Jude qui a tendance à avoir un comportement auto-destructeur assez poussé.
La fin, en apothéose, clôt cette histoire de manière brusque mais, je pense, nécessaire, je ne la voyais pas finir autrement.
Une histoire et des personnages bouleversants, mais que je ne recommande pas de lire si vous faites actuellement une dépression ! 

jeudi 30 juillet 2015

Parlons fanfiction #5 : Behind Blue Eyes

Titre : Behind Blue Eyes
Auteur : Haganemaru
Chapitres : 3
Rating : M
Couple : Naruto/Sasuke
Genre : Angst
Synopsis : "Toutes choses brisées peuvent elles être reconstruites ? Que ferait un père face à la douleur de son fils ? Découvrez un Naruto suivit par une personne sombre et pourtant si familière."
WARNING : Attention, cette fanfic vous fera voir Naruto sous un jour complètement différent ! 



Mon avis : 

Cette fic est ma préférée de Naruto, pas pour le couple présenté, mais pour la vision, plus sombre, qu'elle donne du manga. 
Ici, si Naruto parait tout le temps heureux, c'est pour cacher son mal-être, la méchanceté des gens de Konoha et leur discrimination. Et son père, revenu d'entre les morts est bien décidé à récupérer son fils et à se venger de ceux qui étaient censés prendre soin de lui !
Je trouve que cette version, très sombre, pourrait être réaliste au vu de l'isolement dont fait preuve Naruto. Et la façon qu'a l'auteure de manier la vengeance du père est étonnante, elle est implacable et entraîne tout le monde, fautif ou non.
La fin aborde également l'idée que l'on peut choisir un mal à cause d'une peur irrationnelle d'autre chose.

Je trouve cette fanfic juste mais sanglante. Je trouve la relation Sasuke/Naruto belle et réelle, terre à terre et sans fioritures.

Une fic bien menée du début à la fin, des techniques ninjas cohérentes et terrifiantes. Une fic à lire ! 

mercredi 29 juillet 2015

Parlons fanfiction #3 : Toi et Moi

Titre : Toi et Moi
Auteur : Didi Gemini
Chapitres : 8 (pour l'instant)
Rating : T
Couple : Théodore Nott/Seamus Finnigan
Genre : Romance
Synopsis : "Seamus avait commencé à se rendre compte qu'il craquait pour son colocataire le jour où il le trouva beau avec son vieux sweat Metallica, son jean élimé et ses baskets de travail. Il se dit même qu'il était complètement atteint et que le fréquenter ne lui réussissait vraiment pas…"
WARNING : Cette fic est un spin-off de "Papillon", ce n'est pas indispensable, mais il est préférable d'avoir lu "Papillon" avant de se lancer dans celle-ci.



Mon avis : 

Je vous ai parlé de Papillon hier et je vous parle aujourd'hui de son spin-off, dans Papillon, on avait découvert un début de relation entre Théo et Seamus. Ce couple est un de mes préférés et on les découvre sous un nouveau jour dans cette fanfic. 

Théo, c'est un homophobe suite à de mauvaises expériences d'harcèlement sexuel, mais il accepte Harry. Alors quand Seamus, homo bien assumé emménage chez lui, c'est le drame. Pourtant, dans Papillon on avait vu un début de relation entre eux. Ici, Didi l'approfondit de manière adorable. Les balbutiements de Théo dans l'homosexualité sont touchants au possible. Chacun fait des efforts pour s'adapter et je trouve leur relation trop chouquinette ! 
On y retrouve aussi Draco, Harry et toute la bande si bien que, outre le fait de nous offrir une histoire adorable, Didi nous fait aussi découvrir la suite de Papillon de manière un peu détournée. Que demander de plus ? 

Une histoire encore en cours dont il me tarde de lire le prochain chapitre ! A quand la suite Didi ? 

mardi 28 juillet 2015

Parlons fanfiction #2 : Papillon

Titre : Papillon
Auteur : Didi Gemini
Chapitres : 43
Rating : M
Couple : Draco/Harry
Genre : Romance
Synopsis : "Pourquoi tu t'es tatoué un papillon sur le coeur ?" - "Parce que je rêvais d'être un papillon." - "Pourquoi ?" - "Parce que je voulais m'enfuir par la fenêtre sans tomber en bas..."
WARNINGS : Cette fanfic est disponible en version papier (mais payante), agrémentée de dessins originaux et de goodies ici.




Mon avis : 

Ici, pas de magie, Didi n'a repris que les personnages d'Harry Potter, pas l'univers. On retrouve Harry en tatoueur, vivant chez sa tante Isaline (personnage inventé). Draco est un jeune étudiant en médecine et il accompagne une amie se faire tatouer quand il rencontre Harry. C'est non seulement leur histoire d'amour, mais aussi celle d'autres autour d'eux : Sirius et Severus, Ron et Hermione, Blaise et Luna, ... Manipulations et secrets de famille sont à prévoir !

J'ai adoré cette fanfic, je suis tellement fan qu'après l'avoir lue sur Fanfiction.net, j'ai commencé à me l'acheter en papier (7 tomes publiés jusqu'à présent, disponibles uniquement sur demande sur le groupe Facebook mis en lien plus haut) pour 8,50€ le livre. 
J'y ai trouvé de l'humour, beaucoup d'humour, de l'amour, des rebondissements, des passages tristes et extrêmement touchants, des couples surprenants mais agréables et une histoire que je ne me lasse pas de relire ! 

Les personnages sont parfois un peu hors de leur caractère décrit dans les livres d'origine, mais ici cela ne m'a pas choqué car Didi Gemini en a vraiment fait sa propre histoire si bien qu'ils deviennent de nouveaux personnages presque à part entière. J'ai adoré les personnages originaux qu'a inventé Didi, Isaline est hilarante et elle apporte vraiment quelque chose à l'histoire, elle a un rôle important ! J'ai également aimé les idées que l'auteure a eu pour réunir les personnages, c'était osé mais cohérent, un vrai petit plaisir. 

En bref  ? Une de mes fanfics préférées (comme toutes celles que je présente dans ce rendez-vous) et qui change de l'univers de nos sorciers chéris. 
Le plus ? La version papier que l'on peut commander, qui est agrémentée de jolis dessins, et envoyée dédicacée et avec des goodies tout chou ! 

dimanche 26 juillet 2015

Tin Man : Série VS Livre

Après avoir lu The wizard of Oz de L. Frank Baum, je pensais vous faire un film VS livre. Puis j'ai découvert la série Tin Man (Deux princesses pour un royaume en VF) et je me suis dit que ça serait bien plus intéressant de faire un série VS livre ! 


Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le roman, ainsi qu'un petit résumé et sa fiche d'identité, rendez-vous sur ma chronique ici !



La série : 


Titre : Tin Man/Deux princesses pour un royaume
Réalisateur : Nick Willing
Acteurs principaux : Zooey Deschanel, Alan Cumming, Neal McDonough, Kathleen Robertson
Durée : deux épisodes d'1h30
Résumé : "La jeune DG est élevée dans une ferme du Kansas par sa tante et son oncle. Une nuit, elle est propulsée par une tempête dans un monde mystérieux, le pays d'OZ, où règne la sorcière Azkadellia. DG y fait la connaissance d'étranges créatures : l'écervelé Bug, le policier sans coeur Caïn, et le gentil Raw au visage d'animal. Les quatre compagnons partent à la recherche de la pierre d'émeraude pour sauver le pays d'OZ... Une version fantasmagorique et psychédélique du Magicien d'Oz..."

Au début un peu sceptique, dès que DG arrive dans l'Outre Zone j'ai été captivée. On arrive dans un monde qui m'a fait penser au steampunk de part les habits des personnages, mais qui en même temps est comme un gros mix de tout : c'est fantastique, futuriste, médiéval ! La série, des fois un peu prévisible et niaise par moments, est tout de même dure des fois : la Magicienne enlève le cerveau des gens qui lui désobéissent... 
Le personnage d'Azkadelia est vraiment bien fait, il est complexe et on ne le comprend réellement qu'à la fin. l'histoire complète d'ailleurs ne se dénoue qu'à la fin et on va de découvertes en découvertes. 
J'ai beaucoup aimé le personnage de Caïn, il fait très policier dans les vieilles séries avec son imper et son chapeau et il est fort, courageux mais plein de rancoeur, il cherche à venger sa famille. 


Du livre à la série : 

J'ai tout simplement adoré cette adaptation du classique de Baum. Elle réinsère tous les codes du Magicien d'Oz sans faire de copier-coller, on retrouve Toto, la méchante sorcière, Dorothy (il est même fait un clin d'oeil au film d'origine), le lion, l'homme sans cerveau, l'homme au coeur d'acier, la cité d'émeraude, les singes volants... Mais en même temps, toute l'histoire de fond est revue, la trame de trouver l'émeraude (ou la cité d'émeraude) est conservée, mais tout le reste est modernisé et changé, un pur délice !
Les acteurs sont très bien choisis et les costumes, ainsi que les décors sont magnifiques ! Franchement, avoir l'idée d'un scénario comme ça il faut le faire ! On ne voit pas passez les 3h de série et limite, j'ai peut-être même préféré la série au livre... 
Cette série est sans conteste une réussite et je la recommande à tous ceux qui veulent redécouvrir ce classique qu'est le pays d'Oz. 

vendredi 24 juillet 2015

Parlons fanfiction #1 : Les Lettres de Foudre

Titre : The Lightning Letters/Les lettres de Foudre
Auteur : Ari Munami
Traductrice : Roslyn StVincent
Chapitres : 2
Rating : K
Couple : Draco/Harry
Genre : Romance, Mystère
Synopsis : "800 ans après la défaite de Voldemort, Iris Henderson, une jeune historienne, entreprend de résoudre le mystère des célèbres Lettres de Foudre, dont l'auteure inconnue serait l'amante secrète du plus grand héros de l'Age des Ténèbres, Harry Potter. Iris n'est pas d'accord avec les théories de ses prédécesseurs quant à l'identité de l'auteure et décide d'entreprendre elle-même une enquête, mais ce qu'elle découvrira, personne ne s'y attendait.."
WARNING : La fic a été écrite il y a plus de 10 ans, avant la publication des derniers tomes d'Harry Potter. Il y a donc quelques inexactitudes (comme le vrai prénom de Ginny). 




Mon avis : 

Cette fic assez courte fait partie de mes préférées, de celle que je relis régulièrement pour sa beauté. 

L'auteure a mis en place l'univers futuriste des sorciers, on ne se bat plus avec des baguettes mais avec la magie intégrée dans la main (si je me souviens bien). J'ai adoré l'idée que le futur revienne sur les archives concernant la victoire d'Harry sur Voldemort. Si nous, nous savons bien comment ça s'est passé, quand sera-t-il des siècles futurs ? Comment a évolué la vision de la maison Serpentard ?

J'ai également beaucoup apprécié qu'ici on ne suive pas tant que ça Harry Potter, on suit plutôt une historienne qui fait des recherches sur sa vie et ça donne un autre angle de vue, plus objectif et qui grandit un héros que nous avons, nous lecteurs, appris à connaître depuis ses onze ans. 

La fic ayant été écrite avant la publication des derniers tomes, l'auteure a pallié à certains éléments sans réponses par des idées très intéressantes à mon sens, notamment la malédiction de sang. 

Cette fic se concentre avant tout sur la recherche, dans les archives, de l'auteur/e des lettres de Foudre ("Foudre" désignant Harry) et cette enquête, outre le fait qu'elle soit très bien menée, permet d'aborder un thème important : l'homosexualité, comment est-elle vue dans le monde sorcier ? Vous l'avez vu dans la fiche d'identité, ici on apprend que le couple concerné est Draco Malefoy/Harry Potter (surement mon OTP préféré) et je trouve que l'auteur a très bien géré son truc. la pudeur que beaucoup pourraient avoir à lire une histoire sur des homosexuels de peur de scènes de sexe est vraiment bien contournée car ici, point de sexe, juste de l'amour, aussi puissant qu'un ouragan et qui traverse même la mort. La fin, extrêmement touchante, m'a fait verser une petite larme et franchement, pour commencer des histoires sur ce couple, je pense que cette fic est la meilleure à lire ! 


Voilà voilà, j'espère que je vous aurai donné envie de lire cette fanfic, je vous retrouve bientôt pour un nouvel épisode du genre !

jeudi 23 juillet 2015

Mrs Dalloway, Virginia Woolf

Titre : Mrs Dalloway
Auteur : Virginia Woolf
Edition : Le livre de poche
Pages : 224
Prix : 6,50€
4e de couverture : "Le roman, publié en 1925, raconte la journée d'une femme élégante de Londres, en mêlant impressions présentes et souvenirs, personnages surgis du passé, comme un ancien amour, ou membres de sa famille et de son entourage.
Ce grand monologue intérieur exprime la difficulté de relier soi et les autres, le présent et le passé, le langage et le silence, le mouvement et l'immobilité. La qualité la plus importante du livre est d'être un roman poétique, porté par la musique d'une phrase chantante et comme ailée. Les impressions y deviennent des aventures. C'est pourquoi c'est peut-être le chef-d'œuvre de l'auteur - la plus grande romancière anglaise du XXe siècle."




Mon avis : 

D'abord mitigée et même carrément déçue, il a fallu dépasser la moitié pour trouver mon rythme dans ce livre...

En fait, on suit les pensées de Clarissa Dalloway, une mondaine qui organise une réception pour le soir même. Sauf qu'en plus des pensées de cette femme, on suit aussi celles de personnes qu'elle croise dans la rue ou de son ancien amour, Peter Walsh, le tout rythmé par les sonneries de Big Ben, marquant le passage de cette journée, se finissant par la réception. 
J'avoue que j'ai eu beaucoup beaucoup de mal avec ce livre, au point de penser à l'abandonner. Je n'arrivais pas à m'intéresser aux personnages, les phrases à rallonge me perdaient, l'histoire était très banale et je ne savais jamais qui parlait. Puis, après plus de 150 pages, j'ai réussi à trouver à peu près mon rythme, alors même si je n'ai toujours pas accroché, la lecture a quand même été assez supportable pour que je le finisse.
Je reconnais cependant que ce livre peut plaire à certaines personnes, je lui ai trouvé quelques bons points comme le rythme de Big Ben, le couple Smith, ou le passage d'un point de vue à un autre à chaque fois qu'un personnage en rencontre un autre.

Les personnages justement son très nombreux, et on passe très rapidement de l'un à l'autre si bien que j'ai trouvé assez difficile de s'y attacher. Au début déjà je ne repérais pas qui était qui, ensuite, je ne les ai pas trouvés intéressants. Leur vie et leurs interrogations sont assez banales et je n'y ai vraiment vu aucune utilité.

Quand au style de l'auteur, je l'ai trouvé un peu lourd, avec des phrases très longues dont je ne voyais pas la fin, des dialogues insérés dans des paragraphes sans retour à la ligne, ce qui les noyaient dans la masse. Et d'ailleurs, ce texte entier à l'aspect d'une masse, il y a très peu d'aération. Je suis assez déçue de ne pas avoir aimé ce livre, d'autant plus que je reconnais que c'est un bon livre, seulement, il n'était pas pour moi et c'est donc un 12/20. 

mercredi 22 juillet 2015

Le vocabulaire des fanfictions !

Comme vous l'avez vu, j'ai ouvert une page concernant les Fanfictions, genre que j'adore ! Du coup, pour vous aider, un nouveau Trucs & Astuces voit le jour au sujet du vocabulaire relatif au monde de la Fanfiction ! 





ANGST : Ce terme indique que la fanfiction contient des personnages psychologiquement torturés, par décision de l'auteur ou par une tendance à la dépression. 

CROSS OVER : Histoire mêlant plusieurs mondes et personnages (par exemple, j'ai déjà lu une fanfics où Naruto venait aider Harry Potter à vaincre Voldemort. Oui oui.)

DISCLAIMER : Message que l'on trouve toujours au début des fanfictions, il souligne que l'histoire originale n'appartient pas à l'auteur de la fanfiction et que cette fanfiction n'a pas de but lucratif.

FANDOM : "Fandom" désigne un univers de livre/film/série/... à partir duquel sont écrites les fanfictions. Par exemple il y a un fandom Harry Potter, un fandom Naruto, un autre pour Gundam Wing,...

FANFICTION : Une fanfiction est une histoire écrite par un fan, reprenant l'univers et/ou les personnages de son roman/film/animé/série préféré !

LEMON : Cela indique une histoire où on trouvera des scènes de sexe explicites. 

LIME : Le lime est plus léger que le lemon, ici les scènes de sexe ne sont que suggérées. 

ONE-SHOT : Histoire à un seul chapitre. Il n'y a aucune suite. 

OOC : Ce sigle signifie "Out of character", c'est-à-dire que les personnages n'auront pas le même caractère que celui qui est décrit dans la série d'origine. Dans la fanfic "La Bôgossitude : cours particuliers avec M. Malefoy", Draco n'est pas du tout renfermé, c'est un mec qui se la pète et le fait savoir, il est joyeux et cie. 

OTP : "One True Pairing", en gros ce sont les couples idéals : les miens sont Draco/Harry, Baise/Luna, Ron/Hermione !

POV/PDV : Souvent cela se trouve au début d'un chapitre et indique se point de vue du personnage sous lequel se déroule l'histoire. Par exemple "PDV Draco" indique que dans ce chapitre, vous serez dans la tête de Draco Malefoy !

RATING K : Pas de langage vulgaire, de violence ou de scène de sexe. Convient à tous à partir de 6 ans.

RATING K+ : Langage moins surveillé dans être grossier, légère violence, mais pas de scènes de sexe. Convient à tous à partir de 9 ans. 


RATING T : Attention, scènes de sexe suggérées, injures sans grossièreté et violence modérée. A réserver aux plus de 13 ans. 

RATING M : Attention, interdit aux moins de 16 ans : langage susceptible de choquer, violence suggérée et scènes de sexe non explicites. 

RATING MA : Langage obscène et scènes de sexe explicites. Ne convient qu'à un public adulte.


SLASH : Terme générique pour désigner la présence d'une relation homosexuelle : Draco/Harry (par exemple)

SONGFIC : Fanfiction basée sur une chanson, qui permet de donner plus de profondeur à l'histoire. L'auteur intercale les paroles de la chanson avec des passages narratifs. 

UA (UNIVERS ALTERNATIF) : Indique que la fanfiction a repris les personnages d'une oeuvre originale mais n'en a pas conservé l'univers. 

YAOI : Relation entre deux hommes.

YURI : Relation entre deux femmes.

mardi 21 juillet 2015

Wave, Sonali Deraniyagala

Titre : Wave
Auteur : Sonali Deraniyagala
Edition : Pocket
Pages : 249
Prix : 6,50€
4e de couverture : "Le matin du 26 décembre 2004, un tsunami frappe l’Océan indien. Sonali Deraniyagala, en vacances au Sri Lanka, son pays natal, en réchappe miraculeusement. Mais, de sa famille, elle est la seule. La vague lui a pris ses parents, son mari et ses deux petits garçons. Wave raconte l’histoire de ce jour, où elle a tout perdu, et de tous ceux qui ont suivi. Les mois, les années lorsque l’insupportable déchirement du souvenir succède aux premiers moments d’horreur. La matière de ce livre, c’est la peine impalpable, indescriptible de la narratrice. Sonali Deraniyagala réussit un récit poétique, sans concession et incroyablement digne sur comment survivre à l’inimaginable."




Mon avis : 

Après avoir bavé dessus en grand format, je me suis précipitée pour l'acheter quand il est sorti en poche. 

C'est l'histoire vraie de Sonali, une jeune femme sri-lankaise vivant à Londres mais partie en vacances dans son pays avec ses parents, son mari et leurs enfants. Le matin du 26 décembre 2004, leur hôtel est frappé de plein fouet par la vague alors qu'ils ont commencé à fuir en jeep. Leur jeep est renversée et Sonali se fait emporter, en s'accrochant à une branche, elle s'en sort. Quand on la retrouve, elle est seule. Ses parents sont morts, son mari est mort, ses deux petits garçons aussi. Recueillie par sa famille sri-lankaise, Sonali s'enferme dans l'alcool et refuse la vérité. Petit à petit, elle remonte la pente, accepte le deuil de sa famille, et se remet à vivre. 
On suit Sonali de fin 2004 à 2012, avec ses souvenirs de ses enfants et son vécu de la dépression. Je trouve qu'on voit clairement les étapes du deuil, le déni, la colère, la tristesse puis l'acceptation. Ce texte est extrêmement touchant. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous savez qu'il n'a même pas fallu 60 pages pour que je pleure... Je n'imagine même pas le courage qu'il a fallu à Sonali pour survivre à la perte de sa famille, bien qu'elle tente ici de nous le faire ressentir. 
On voit vraiment une grande différence entre le début du livre et la fin : le début est rageur, l'auteure est en colère, la fin est pleine de résignation, d'acceptation et d'envie d'avancer sans pour autant oublier. 

On ne découvre réellement les enfants et le mari de Sonali qu'à travers les souvenirs d'eux qu'elle évoque et ils sont vraiment touchants. Difficile de faire autrement. On s'attache beaucoup à Mali et Vik, deux petits garçons avec leurs passions, leur joie de vivre et leurs amis. On découvre Steve principalement en tant que mari, pas trop en tant que père car Sonali évoque surtout les souvenirs de leur rencontre à son propos. J'aurais aimé que Sonali évoque aussi un peu plus le souvenir de ses parents, je trouve que leur disparition est assez survolée. 

La plume de Sonali est très prenante, mais j'ai cependant relevé quelques accrocs, il y a eu des moments moins fluides qui ont un peu gêné ma lecture. Mais vraiment, ce récit ne verse pas dans le pathétique, c'est vraiment juste un témoignage, d'une expérience, comme un exorcisme je trouve. Un livre tout de même très beau, très touchant et qui m'a beaucoup fait penser au film The Impossible, sorti il y a deux ou trois ans, sur le même sujet et toujours à partir d'une histoire vraie. Je ne vais pas noter ce livre car il est dur de noter un témoignage, mais je vous le recommande ! 

lundi 20 juillet 2015

Sortilège : Film VS Livre

Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le livre, un petit résumé ainsi que sa fiche d'identité, rendez-vous sur ma chronique ici


Le film : 


Titre : Sortilège
Réalisateur : Daniel Barnz
Acteurs principaux : Vanessa Hugdens, Mary-Kate Olsen, Alex Pettyfer
Bande d'annonce : 


Je trouve ce film assez bien fait. Certes ce n'est pas le film de l'année, mais je trouve ce remake de La Belle et la Bête assez bien tourné. La Bête n'est pas pleine de poils, et j'aime le fait que Lindy ai un rêve : celui d'aller au Matchupichu, ça rajoute du suspense, va-t-il réussir à se faire aimer avant qu'elle parte s'envoler ? 
Je trouve quand même que le film prend quelques facilités, notamment du côté de Kendra la sorcière, ils y sont allés forts pour lui donner un aspect gothique, et la façon dont elle jette le sort à Kyle fait un peu trop grandiloquent pour un film qui se veut assez terre à terre sur les autres aspects magiques. 
Le rendu du film est très beau, il y a de subtils rappels de roses sans que cela soit trop présent, il ne copie-colle pas le Disney et c'est très agréable.


Du livre au film : 

J'ai préféré le livre au film. Pourquoi ? Parce que malgré quelques innovations, le livre colle quand même beaucoup au Disney. Le film a modernisé le tout. Il a enlevé certains passages très copiés-collés (la passion pour les livres se fait discrète, l'absence de Lindy qui empêche l'amour n'est pas liée à une envie de revoir son père, père qui d'ailleurs n'a pas de lien avec les roses de la Bête, et cette Bête n'est pas toute poilue) et en a rajouté qui ont permis de créer une relation entre Kyle et Lindy avant qu'ils ne passent vraiment beaucoup de temps ensemble. Dans le livre, du jour au lendemain il décide de choisir Lindy, là, il la rencontre plusieurs fois avant de jeter son dévolu sur elle, ça donne plus de profondeur à leur histoire. 
J'aime beaucoup qu'il construise une serre pour elle et je la trouve magnifiquement adaptée sur écran, ça donne envie d'y être ! 
Je trouve le personnage du précepteur aveugle extrêmement drôle et bien joué, il correspond parfaitement à l'image que je m'en faisais ! 
En bref ? Un bon film, qui modernise un livre trop attaché à son modèle. Entre le livre et le film, j'ai fait mon choix et je recommande le film ! 

dimanche 19 juillet 2015

L'amant de Patagonie, Isabelle Autissier

Titre : L'amant de Patagonie
Auteur : Isabelle Autissier
Edition : Le livre de poche
Pages : 235
Prix : 6,10€
4e de couverture : "1880, Ouchouaya, Patagonie. Orpheline farouche, Emily l’Ecossaise a 16 ans. En cette période d’évangélisation du Nouveau Monde, Emily est envoyée en Patagonie en tant que « gouvernante » des enfants du Révérend. Elle qui ne sait rien de la vie découvre à la fois la beauté sauvage de la nature, les saisons de froid intense et de soleil lumineux, toute l’âpre splendeur des peuples de l’eau et des peuples de la forêt. La si jolie jeune fille, encore innocente, découvre aussi l'amour avec Aneki, un autochtone Yamana. Alors, sa vie bascule. Réprouvée, en marge des codes et des lois de la civilisation blanche, Emily fugue, rejoint Aneki et croit vivre une passion de femme libre. Jusqu’au drame.
De la colonisation des terres patagonnes à la mort des croyances ancestrales, des affrontements sanglants entre tribus au charme du dépaysement, le roman d'Isabelle Autissier puise à la fois aux sources du réel et de la fiction : qui connaît mieux que la navigatrice les mers du Grand Sud et leurs histoires ? Mais il fallait le talent de la romancière pour incarner ces amants de Patagonie."



Mon avis : 

Acheté aux Etonnants Voyageurs, ce livre n'aura pas fait long feu dans la PAL grâce à sa taille ! 

On suit la vie d'Emily, de 16 ans à sa mort. Sa découverte de la Patagonie quand elle y est envoyée pour être la gouvernant des enfants du pasteur de la colonie. Elle y fait la connaissance des Indiens, envoyés là pour être "civilisés", et parmi eux, Aneki. On suit la naissance de leur amour, la progressive compréhension d'Emily du peuple yamana, et son envie de protéger leur culture et leurs traditions. Malheureusement, l'union d'Emily et Aneki est refusée par le pasteur, ils s'enfuient donc ensemble et Emily découvre la vie sauvage.
Étonnamment, j'ai eu du mal à avancer dans ce livre. En fait j'ai bien aimé l'histoire, le récit de cette femme qui tombe peu à peu amoureuse d'un pays au fur et à mesure qu'elle le connait, de cette femme qui se bat pour préserver les Indiens et pour faire cohabiter ses deux mondes. Mais j'ai trouvé le tout plat. A l'image de la pensée d'Emily à la fin du livre, où elle est résignée et apaisée, j'ai trouvé le tout sans relief et c'est ce qui m'a bloquée. 

Le personnage d'Emily est pourtant intéressant, il va d'une culture à l'autre, écossaise de naissance, elle devient gouvernante pour ensuite être indienne et finir maîtresse de domaine. Mais la plume de l'auteur a rendu le tout plat et monotone. C'est dommage car si la plume avait été différente, je pense vraiment que j'aurais plus apprécié cette lecture qui aborde de nombreux thèmes qui me plaisent. 
Je n'ai également pu m'attacher à aucun personnage car l'auteur ne les aborde que trop peu à mon goût, ou alors elle ne les creuse pas assez en profondeur. 

C'est vraiment avec le style de l'auteur que j'ai eu du mal, je l'ai trouvé banal et lent. Il se trainait et je n'en voyais pas la fin, ce qui est très mauvais signe pour un roman de moins de 250 pages...
Cependant, l'histoire rattrape un peu le tout et je mets donc 13/20 à ce livre. 

samedi 18 juillet 2015

TOP 10 : Mes sagas préférées

Après les livres et les classiques, il fallait bien que j'en fasse un concernant mes sagas préférées ! C'est parti !


NUMERO 10

Le Royaume d'Outrebrume, M.I. McAllister


Titre : Le Royaume d'Outrebrume
Auteur : M.I. McAllister
Edition : Gallimard Jeunesse
Nombre de tomes : 3
Pages : aux alentours de 330 par tome
Prix : 12,70€/tome
4e de couverture : "Par une nuit étoilée, un drôle de bébé écureuil au pelage clair est recueilli sur le rivage de l’île d’Outrebrume. Baptisé Oursin, le jeune orphelin grandit au milieu des écureuils, loutres, hérissons et taupes qui vivent en paix sur l’île, gouvernés par un roi juste et bon. Cette paix vole en éclats le jour où un capitaine perfide, Bogue, décide de s’emparer de ce royaume prospère et de détourner sa richesse. Culbute, le prince héritier, est assassiné. Le capitaine Crispin, qui vient de prendre Oursin comme page, est injustement accusé et condamné à l’exil. Bogue, le meurtrier, en profite pour prendre le pouvoir en manipulant le roi. Les lois injustes qu’il impose finissent par conduire le peuple à se soulever contre lui. La bataille finale, à laquelle prennent part Oursin et Crispin, permet de renverser le capitaine Bogue, qui sera remplacé par Crispin. Mais Oursin, l’écureuil tombé du ciel, sent que son destin ne s’arrêtera pas là…"


Cette série c'est la première que j'ai vraiment lue et achetée toute seule. Je me souviens avoir cherché partout le tome 3 dès que ma mère m'emmenait quelque part où il y avait des livres. Ce roman c'est un concentré d'aventures et de chevalerie, d'animaux qui parlent et de batailles ! Ca me fait un peu penser à Rougemuraille pour ceux qui connaissent. Toujours est-il que j'ai adoré, que c'est une très très bonne série jeunesse, malheureusement pas assez connue à mon goût et que je la conseille puissance mille pour un cadeau à un enfant, fille ou garçon de 9-10 ans. 



NUMERO 9

Maximum Ride, James Patterson


Titre : Maximum Ride
Auteur : James Patterson
Edition : Pocket Jeunesse (3 tomes) puis éditeurs anglais
Nombre de tomes : 8. Un cycle de 3 paru en VF, puis un cycle de 5 jamais traduit.
Prix : aux alentours de 8-9€/tome
Pages : de 360 à 537 selon les tomes
4e de couverture : "Nom : Maximum Ride
Age : 14 ans
Domicile : pas d'adresse - maison isolée dans les bois
Parents : inconnus
Fonction : chef de famille (cinq enfants)
Particularité : peut voler
Objectif : échapper aux Erasers et à la mort
Méthode : tous les coups sont permis
But ultime : retrouver Angel"


Cette série est surement la plus dépareillée de ma bibliothèque et pourtant, qu'est-ce que je l'aime ! 
L'humour de Max est génial, elle a toujours la petite phrase pour faire rire. Tous les personnages sont très intéressants, chacun à ses particularités. Sachez que le second cycle, non traduit, est en majorité moins apprécié, mais il faut absolument lire les 3 premiers qui sont juste géniaux ! 
Les droits cinéma avaient été achetés et Catherine Hardwick était pressentie pour le projet, pas de news depuis...



NUMERO 8 

Les Chroniques Lunaires, Marissa Meyer


Titre : Les Chroniques Lunaires
Auteur : Marissa Meyer
Edition : Pocket Jeunesse
Nombre de tomes : 3 tomes principaux, 2 novellas, 1 tome bonus + 1 dernier tome à venir
Pages : entre 400 et 800 selon le tome
Prix : 18,90€/tome
4e de couverture : "A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains."


Vous savez déjà mon amour pour cette série puisque j'ai déjà chronique les 3 premiers tomes ici et encore  ! Un mix de Star Wars et des contes de fées avec une plume géniale, c'est ce que nous propose Marissa Meyer, et moi je dois OUI ! Les personnages sont attachants, l'action et le suspense vont crescendo d'un tome à l'autre et l'intrigue politique qui sert de cadre est haletante !



NUMERO 7

Le Prince Captif, C.S. Pacat


Titre : Le prince captif
Auteur : C.S. Pacat
Edition : Milady
Nombre de tomes : 3 (le 3 n'est pas encore sorti)
Pages : 288/tome
Prix : 14,90€/tome
4e de couverture : "Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi. Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr..."


J'ai lu les deux premiers tomes il y a quelques mois, et j'avais adoré (tome 1tome 2) ! Cette histoire fantasy/romance/érotique/homosexuelle est juste géniale. Même si le premier tome est un peu long, le deuxième rattrape tout et j'attends avec impatience le troisième. Les scènes de sexe sont rares et plus suggérées qu'autre chose (sauf à la fin du 2) et les personnages sont vraiment le point fort du livre : ils sont complexes et la tension entre eux est omniprésente ! 



NUMERO 6 

Mystères et Diableries sous Louis XI, Alain Bosc


Titre : Mystères et diableries sous Louis XI
Auteur : Alain Bosc
Edition : Alain Bosc
Nombre de tomes : 2 pour l'instant, le 3e est en cours
Pages : environ 250 par tome sur liseuse
Prix : de 0,99€ à 12,50€/tome selon qu'on choisisse la version ebook ou papier
4e de couverture : "Louis XI règne depuis deux ans et déjà des troubles agitent le royaume. Trois paysannes disparaissent dans une forêt enneigée. Deux jours plus tard, c’est une famille entière qui est sauvagement massacrée…
Mais qui est donc ce Thomas Russ ?
A la fin de la guerre de cent ans, défaits par Charles VII, les anglais établis à Bordeaux durent s'exiler. Le père anglais et la mère française de Thomas quittèrent Bordeaux pour Bristol. Thomas, lui, choisit de rester à Bordeaux, au service de son oncle marchand lui aussi. Mi commis, mi homme de confiance, mi bras armé (hum, ça fait trois demis ça !), il risque sa vie en compagnie d'une jeune flamande enfuie de Bruges qui se fait passer pour un homme afin d'échapper aux contraintes que l'époque impose aux femmes."


Une série que l'auteur m'avait gentiment envoyé et que j'ai adoré ! Un polar historique avec une vraie recherche documentaire, des intrigues qui s'imbriquent les unes aux autres et dont on ne devine jamais la fin tant que l'auteur ne choisit pas de nous la révéler ! Les personnages auxquels je ne m'étais que peu attachés dans le premier tome sont approfondis dans le second et j'attends en trépignant la fin de l'écriture du tome 3 pour le dévorer ! 



NUMERO 5

Harry Potter, J.K. Rowling


Titre : Harry Potter
Auteur : J.K. Rowling
Edition : Bloomsbury (VO), Gallimard (VF)
Nombre de tomes : 7
Pages : de 300 à 1000 selon les tomes
Prix : 9€/tome
4e de couverture : "Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !"


Comment ne pas le mettre ? Cette série c'est une grande partie de mon adolescence. Un univers inoubliable où toute personne rêve de vivre, qui n'a pas attendu sa lettre d'admission à Poudlard ?
Des héros attachants, une intrigue qui se construit dans la durée et tout un univers décrit très précisément, LISEZ-LE !



NUMERO 4

Le livre des étoiles, Erik L'Homme


Titre : Le livre des étoiles
Auteur : Erik L'Homme
Edition : Folio Junior
Nombre de tomes : 3
Pages : 300
Prix : moins de 10€/tome
4e de couverture : "Guillemot est un garçon du pays d'Ys, situé à mi-chemin entre le monde réel et le Monde Incertain. Mais d'où lui viennent ses dons pour la sorcellerie que lui enseigne Maître Qadehar ? Et qu'est devenu Le Livre des Etoiles, qui renferme le secret de puissants sortilèges ? Dans sa quête de vérité, Guillemot franchira la Porte qui conduit dans le Monde Incertain, peuplé de monstres et d'étranges tribus..."


Une autre de mes séries d'enfance. Je ne compte même plus les fois où je l'ai relue tant elle m'avait plu ! Un monde génialissime, des personnages supers, de la magie runique, des chevaliers, une quête, des secrets, de l'humour et de l'amitié, un cocktail parfait ! Je n'avais jamais deviné qui était l'Ombre et je me souviens de ma stupeur quand je l'ai appris ! 



NUMERO 3

Le Chaos en marche, Patrick Ness


Titre : Le Chaos en marche
Auteur : Patrick Ness
Edition : Folio SF
Nombre de tomes : 3
Pages : 500/tome
Prix : 9€/tome
4e de couverture : "C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais..."



Une trilogie coup de coeur de début 2015 (mes avis iciici et ). Une plume très particulière, une ambiance très particulière et un univers très particulier. Mais des personnages attachants, une réflexion intéressante sur le Bien et le Mal et de l'action à ne plus savoir qu'en faire, en bref ? Une pure merveille ! 




NUMERO 2

Les Chroniques de MacKayla Lane, Karen Marie Moning


Titre : Les Chroniques de MacKayla Lane
Auteur : Karen Marie Moning
Edition : J'ai Lu
Nombre de tomes : 5 (+ 2 tomes de Dani + 2 tomes à venir + 1 graphic novel)
Pages : de 350 à 800 selon le tome
Prix : 16€/tome
4e de couverture : "MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d'un assassinat aussi cruel qu'inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l'Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa soeur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques."


Saga au combien géniale ! Accompagnée de la BO créée par Neil Dover c'est un régal (plus de détails sur mon article consacré à la série). Comment une poupée barbie devient badass et plonge dans un univers apocalyptique où on est envahi par les faes ! Des personnages charismatiques et attachants, un univers de fou, de l'action, du mystère (chapeau si vous devinez la fin), un premier tome un peu lent mais ça s'améliore, notamment à partir du 3e ! 



NUMERO 1

Ellana, Pierre Bottero


Titre : Ellana
Auteur : Pierre Bottero
Edition : Le livre de poche
Nombre de tomes : 3
Pages : de 300 à 600
Prix : 8,90€
4e de couverture : "" - Ellana, la voie des marchombres ne t'apportera ni richesse ni consécration, elle t'offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, je peux accompagner tes premiers pas. - Que voulez-vous dire ? "



Spin-off de la saga Ewilan, je préfère cette série car elle se concentre sur mon personnage favori de la saga : Ellana. Ellana est marchombre et cette philosophie de vie me fait rêver, ils placent la liberté au dessus de tout. Dans cette série, la plume de Pierre Bottero atteint son paroxysme au niveau de la poésie. Attention cependant à ne pas lire le 3e tome si vous n'avez pas lu les deux série de Ewilan, ce tome leur faisant suite, si vous ne les lisez pas vous ne comprendrez rien !

vendredi 17 juillet 2015

Mosa Wosa, Nathalie Legendre

Titre : Mosa Wosa
Auteur : Nathalie Legendre
Edition : Mango (Autres Mondes)
Pages : 223
Prix : uniquement d'occasion dans cette édition. Disponible également chez L'Atalante
4e de couverture : "Mósa, un jeune indien qui vit dans un Oasis épargné a été abandonné à sa naissance par son père qui vit dans la Techno-Cité. Mósa part à sa recherche et se découvre un jumeau, Wòsa, un clone en réalité, atteint d'un mal incurable. Wòsa acceptera-t-il que Mósa, le frère ennemi, l'aide à guérir ?"









Mon avis : 

C'est une relecture que je vous propose aujourd'hui, relecture d'un de mes romans jeunesse préférés !

On y suit alternativement Mosa, l'indien, et Wosa, le jeune xénophobe de la TechnoCité 4. Dans le futur, la Terre a repris ses droits. Le soleil a tout brûlé, les hommes se sont enfermés dans de grandes technopoles climatisées, mais le soleil a laissé, au coeur du désert, quelques oasis, et la population indienne a décidé de renouer avec ses racines. L'histoire commence quand Mosa décide de rejoindre son père et de quitter son oasis pour découvrir sa famille. Là-bas il découvre Wosa, son jumeau xénophobe, malade et en colère contre un père qui ne s'occupe plus de lui depuis des années. Mais Mosa découvre qu'en fait, Wosa est un clone, et que comme tout clone, il est atteint d'une mutation semblable au VIH. Mosa, pense fermement que pour aider son frère, seule son amie chamane Stenatliha et les Plaines sont capables d'agir...

Cette histoire est juste géniale. Le monde décrit est incroyable et on regrette presque que ce livre soit aussi court, on en veut plus ! Le récit de Nathalie Legendre m'a encore une fois transportée, j'ai tremblé pour Mosa et Wosa, j'ai espéré avec eux, j'ai pleuré avec eux et j'ai voyagé au coeur des Plaines avec eux. Un récit qui parait simple mais qui ne l'est pas tant que ça, qui pose des questions et en même temps sait mettre assez d'actions pour ne pas nous ennuyer. Bravo.

Le personnage de Wosa est tout d'abord insupportable, on a envie de claquer cet adolescent geignard et colérique, puis, on apprend à le comprendre et il en devient touchant. J'ai vu sa détresse et j'ai eu envie qu'il s'en sorte. A l'inverse, Mosa est le personnage parfait, on l'aime dès le début et on le déteste autant qu'on l'aime pour son geste à la fin. Il représente l'homme de la nature idéal, fort et respectueux, qui a le coeur sur la main et se contente de ce qu'il a. 
Sténatliha permet à l'auteur d'introduire un questionnement sur la place des femmes dans la société et je la trouve très intéressante, elle permet également d'aborder le mélange des cultures, de même que Mosa. 

Des personnages attachants, un monde génial, des personnages haletants et une plume parfaite. Nathalie Legendre ne me lasse pas, qu'importe le nombre de fois où je lis ses romans, un coup de coeur et un 19/20 pour Mosa Wosa ! 

jeudi 16 juillet 2015

Petit guide non exhaustif des genres romanesque #2

SPIN-OFF : Un spin-off est un texte centré sur un personnage qui est secondaire dans une autre série. C'est une série dérivée.
Spin-off célèbres :
- Obsession, Jennifer L. Armentrout (spin-off de la série Lux tome 1 chroniqué)
- Grey, E.L. James (spin-off de la série Cinquante Nuances de Grey, même histoire mais sous un autre point de vue)
- Quatre, Veronica Roth (spin-off de la série Divergente)
- Les animaux fantastiques, J.K. Rowling (spin-off de la série Harry Potter, chroniques disponibles)
- Ellana, Pierre Bottero (spin-off de la série Ewilan)

SCIENCE FICTION : Elle est basée sur des hypothèses concernant le futur, mais toujours avec une base scientifique (contrairement au fantastique ou à la fantasy). Ca se passe souvent dans l'espace.
Science-fictions célèbres :
- Voyage au centre de la Terre, Jules Verne (oui, à l'époque c'était vu comme de la science fiction)
- Frankenstein ou le Prométhée moderne, Mary Shelley
- La planète des singes, Pierre Boulle
- La machine à explorer le temps, H.G. Wells

HISTORIQUE : Le roman historique, comme son titre l'indique, se base sur des faits historiques pour bâtir son intrigue ou alors elle se sert d'une période historique comme d'un contexte pour son histoire. Allez voir cette vidéo, Myriam explique les différents sous-genres !
Quelques romans historiques célèbres (tous sous-genres confondus) :
- Sous la protection d'un lord, Johanna Fulford (romance historique, chronique disponible)
- L'Héritière rebelle, Elizabeth Beacon (romance historique, chronique disponible)
- 14-14, Silène Edgar & Paul Beorn (jeunesse)
- Mystères et diableries sous Louis XI, Alain Bosc (polar historique, chroniques disponibles)
- La Reine Margot, Alexandre Dumas
- La couleur des sentiments, Kathryn Stockett (concerne la ségrégation aux USA)
- La chartreuse de Parme, Stendhal
- Belle Epoque, Elizabeth Ross (jeunesse, chroniques disponible)
- La lettre écarlate, Nathaniel Hawthorne
- L'homme qui rit, Victor Hugo
- Notre-Dame de Paris, Victor Hugo
- Les Misérables, Victor Hugo
- Les Pardaillan, Michel Zévaco
- Le nom de la rose, Umberto Eco (polar historique)
- Ces messieurs de St-Malo, Bernard Simiot
- L'allée du roi, Françoise Chandernagor
- Le lecteur de cadavres, Antonio Garrido (se passe en Chine)
- Voltaire mène l'enquête, Frédérique Lenormand (polar humoristique)
- Outlander, Diana Gabaldon (chroniques disponibles)

EPISTOLAIRE : Ce genre regroupe tous les livres constitué de lettres, d'une correspondance, fictive ou non, d'un ou plusieurs personnages.
Romans épistolaires connus :
- Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos
- Lettres portugaises, Guilleragues
- Lettres persanes, Montesquieu
AUTOBIOGRAPHIE : L'autobiographie est un récit de la vie de l'auteur écrit par lui-même.
Autobiographies célèbres (dédicace aux prépas littéraires concours Ulm 2015) :
- Les Confessions, Rousseau
- Les Regrets, Du Bellay
- Cahier d'un retour au pays natal, Aimé Césaire
- Mémoires d'Outretombe, Chateaubriand
- Sujet Angot, Christine Angot (attention, scènes choquantes)
- La place, Annie Ernaux
- Moi Boy, Roald Dahl
- L'amant, Marguerite Duras
- Journal du voleur, Jean Genet (chronique disponible)
- Si le grain ne meurt, André Gide
- La gloire de mon père, Marcel Pagnol (chronique disponible)
- Les Mots, Jean-Paul Sartre

PREQUELLE/SEQUELLE : Ce sont des romans qui se passent avant (préquelle) et après (séquelle) la série originale. C'est également considéré comme des spin-off)
Préquelles et séquelles célèbres :
- The Mortal Instruments : Les origines, Cassandra Clare (préquelle à The Mortal Instruments)
- Gargantua, Rabelais (préquelle à Pantagruel)
- Star Wars I-II-III

NON-FICTION : Ce genre regroupe tout livre qui n'est pas une fiction, du livre de cuisine au témoignage en passant par un roman épistolaire dont on est assuré que les lettres produites sont réelles,...

UCHRONIE : L'uchronie n'est pas un lieu qui n'existe pas (cf. l'utopie) mais un temps qui n'existe pas. En fait c'est une histoire qui se passe dans un temps qui aurait pu exister si un élément de notre Histoire avait été modifié (par exemple, si la Révolution Française avait échoué).
Uchronies incontournables :
- Ceux qui sauront, Pierre Bordage
- La séparation, Christopher Priest
- L'Alter-monde, Jean-Claude Albert-Weil

REECRITURE : Ce genre concerne tout ce qui est reprise de mythe, parodie, pastiches,...
Réécritures connues :
- Au bois dormant, Christine Férêt-Fleury (réécriture de La Belle au Bois Dormant)
- Poison, Charme, Beauté, Sarah Pinborough (réécritures de contes, chroniques disponibles)
- Antigone, Jean Anouilh (réécriture d'Antigone, de Sophocle)
- Les Chroniques Lunaires, Marissa Meyer (réécritures de contes, chroniques disponibles)
- A la manière de..., Reboux et Muller

TEMOIGNAGE : Récit, par une personne, d'un événement ou de l'époque qu'il a vécu. C'est un sous-genre de l'autobiographie, mais avec l'idée de témoigner de quelque chose.
Témoignages célèbres :
- Si c'est un homme, Primo Levi

mercredi 15 juillet 2015

Les Chroniques de MacKayla Lane (1-5), Karen Marie Moning

Titre : Les chroniques de MacKayla Lane
Noms des tomes : Fièvre Noire, Fièvre Rouge, Fièvre Fae, Fièvre Fatale, Fièvre d'Ombres
Edition : J'ai Lu
Pages : de 400 à 900 selon les tomes
Prix : 12,50€/tome
4e de couverture du tome 1 : "MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d'un assassinat aussi cruel qu'inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l'Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa soeur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques."




Mon avis : 

Comme j'ai prévu de lire le spin-off Les chroniques de Dani Méga O'Malley qui se passe après les Chroniques de MacKayla Lane, j'ai pensé qu'un petit avis sur une de mes séries préférées de tous les temps pouvait être utile !

J'ai commencé cette série sur les recommandations d'une amie, qui était fan et qui voulait ABSOLUMENT que j'écoute aussi les CDs dérivés. Car oui, pour accompagner votre lecture, un ami de l'auteur (ou son mari, je ne sais plus) a écrit des chansons en rapport avec cette série de romans, vous pouvez les trouver sur les CDs "Bloodrush" et "Shadowsong", dans ces CDs, je conseille particulièrement la chanson "Rainbow" qui est juste magnifique et porte sur la vision qu'a Barrons de Mac. 

Donc, revenons aux livres. On y découvre Mac, une bimbo blonde, la parfaite Barbie, tant  physiquement que mentalement ! Mais alors qu'elle apprend le décès de sa soeur partie en études à Dublin, elle retrouve son portable perdu et reçoit un message vocal, laissé peu de temps avant la mort de sa soeur. Dans ce message mystérieux (qui a été retranscrit dans les CDs), Alina lui parle d'un homme qu'elle pensait amoureux d'elle mais qui veut la tuer et aussi du fait qu'elles ne sont pas ce qu'elles pensaient et qu'elles doivent trouver le "shi-sa-doo"). Intriguée et énervée par la lenteur de la police, Mac se rend à Dublin où elle compte bien enquêter. Après une nuit bien flippante dans une rue qui semble abandonnée et fantomatique, elle tombe sur une librairie. Son propriétaire est Jericho Barrons, un homme qui lui révèle qu'elle est une sidhe-seer, qu'elle peut voir les Ombres, des démons qui vivent dans l'ombre (tiens donc) et qui aspirent la vie des personnes qui s'y risquent. Après d'autres révélations, Mac comprend que sa soeur l'avait compris et qu'elle doit maintenant se battre pour sauver sa peau...mais aussi le monde de l'invasion fae qui s’apprête à déferler ! 

Beaucoup de gens ont trouvé le premier tome moyen, mais tout le monde s'accorde à dire que ça s'améliore bien plus dans la suite, et ils ont raison ! Si vous avez un mauvais a priori après le tome 1, continuez, normalement, vous devriez vraiment accrocher (surtout vu la fin du tome 3). Et un conseil, ne lisez pas le 3 tant que vous n'avez pas le 4 à portée de main !

L'univers développé par l'auteur est juste dingue ! Elle mêle avec beaucoup de style le fantastique, les vieilles légendes irlandaises et une petite apocalypse ma foi bien sympathique !
De plus, elle situe toute son action à Dublin, ce qui fait que quand j'y suis allée, je suis allée visiter les lieux mentionnés : Temple Bar, Trinity College,... et c'était fantastique !!!

WARNING : il y a des scènes de sexe à partir du tome 4 donc attention pour les plus jeunes ! 

Continuons avec les personnages...Mac passe de poupée barbie à méga badass et Barrons est juste...Barrons quoi ! On ne peut que l'aimer, en plus il tient une librairie ! Concernant les autres personnages, je préfère ne pas en parler pour vous laisser la surprise, mais on a de tout et c'est vraiment top !

Maintenant, quelques infos concernant la saga :
- les droits avaient été achetés par Dreamworks il y a 3 ans, mais pas de nouvelles depuis...
- la série "Highlanders" de la même auteur est un spin-off sur certains personnages que l'on découvre dans le roman
- la saga MacKayla Lane en tant que telle compte 5 romans + 1 graphic novel intitulé "Fièvre de Lune" dont les dessins font fortement penser aux comics classiques
- la saga est ensuite poursuivie dans un spin-off centré sur Dani, avec pour l'instant deux tomes : Iced et Burned (Burned n'est pas encore paru en français).
-  a priori, à l'issu du spin-off, deux autres tomes sortiront qui reprendront le point de vue de Mac mais se passeront après le spin-off. En gros ça fait :

Fièvre Noire
Fièvre Rouge
Fièvre Fae
Fièvre Fatale
Fièvre d'Ombres
Fièvre de Lune
Iced
Burned (VF prévue pour début 2016)
Feverborn (19 janvier 2016 en VO)
?

Cet article est très brouillon car j'ai tendance à m'emballer quand je parle de ce livre mais je n'ai qu'un conseil : lisez-le, on en parle peu et pourtant cette saga vaut vraiment la peine. Je vous conseille également les CDs de Neil Dover qui vont vraiment bien avec les romans, je vous mets d'ailleurs mes chansons préférées ci-dessous en espérant que ça vous donne envie de commencer la série !