lundi 31 août 2015

L'antichambre des souvenirs 2, Iman Eyitayo

Titre : L'antichambre des souvenirs 2
Auteur : Iman Eyitayo
Edition : Editions Plumes Solidaires
Pages : 175
Prix : 9,50€
4e de couverture : "Lorsqu’on m’a annoncé que j’allais devoir revivre cinq moments de ma vie avant que mon sort ne soit décidé, j’ai pris peur, mais motivée par la volonté de retrouver mon mari, j’ai foncé. 
Depuis, aussi difficile que cela ait pu être, j’ai traversé mes souvenirs un à un, sans relâche. Quitter l’Antichambre est devenu ma seule ambition, mon salut. Je ne m’attendais pas à faire une découverte déstabilisante en chemin…"




Mon avis : 

Après la fin du tome 1, impossible de ne pas enchaîner directement avec la suite !

Je ne vais pas trop en dire pour ne pas vous gâcher la surprise, sachez juste qu'on assiste aux deux derniers souvenirs, à une prise de conscience et à la révélation finale : quelle porte s'ouvrira pour Dana ?

J'ai plus aimé ce tome que le premier, car cette fois je suis rentrée directement dedans, il n'y a pas eu les balbutiements comme au début du premier.
J'ai trouvé la fin très bien trouvée, on ne s'y attend pas vraiment. Il y a une réflexion sur la vie et la mort qu j'ai beaucoup appréciée.

On sent que le personnage de Dana prend conscience de certaines choses, qu'elle change, et c'est très bien décrit.

Je trouvé l'écriture d'Iman Eyitayo de plus en plus prenante et belle, vraiment je recommande ce livre ! Un beau 18/20 !

PS : Désolée pour ce court article, mais les deux tomes sont très courts, il est dur d'en parler très longtemps ! 

L'antichambre des souvenirs 1, Iman Eyitayo

Titre : L'antichambre des souvenirs 1
Auteur : Iman Eyitayo
Edition : Editions Plumes Solidaires
Pages : 152
Prix : 9,50€
4e de couverture : "J’ai toujours pensé qu’en frôlant la mort, je verrais toute ma vie défiler devant moi. Je me suis trompée. En réalité, je me suis retrouvée dans une antichambre en compagnie d’un « guide » qui m’a annoncé que je devrais revivre cinq moments de ma vie avant que mon sort ne soit décidé.
J’ai peur : vais-je survivre ou vais-je sombrer ?
Et si mon avenir dépendait de mon passé, des souvenirs que je dois désormais revivre ? Et si au contraire, ma vie ne tenait qu’à un fil, celui du hasard ?
Je m’appelle Dana, j’ai 32 ans et je joue ma vie."




Mon avis : 

J'ai été très contente quand j'ai gagné ce livre au concours organisé par L'Eden des Rêves car elle en parlait vraiment bien, et j'ai été encore plus contente quand j'ai vu que l'auteur me l'avait dédicacée, et qu'elle proposait une lecture commune entre août et septembre, à l'issue de laquelle on pourrait lui poser toutes les questions que l'on souhaite sur l'écriture du roman (FAQ le 26 septembre). 

L'histoire est racontée par Dana, une jeune femme en couple, qui vient d'apprendre qu'elle est enceinte. Alors qu'elle l'annonce à son mari par téléphone quand elle est en voiture, elle a un accident et se retrouve plongée dans le coma. Mais pour Dana, elle n'est pas dans le coma. Elle est dans l'Antichambre, où elle devra revivre cinq souvenirs avant que la porte de la Vie ou celle de la Mort, ne s'ouvre, scellant ainsi son sort. 
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui sort un peu de l'ordinaire. Au début j'ai trouvé quelques clichés, notamment au niveau de la description des portes dans l'antichambre, mais l'idée du puits était très bien trouvée. J'ai également été perplexe quant au personnage du guide... 
Mais après le premier souvenir, la magie a opéré, je me suis totalement plongée dans l'histoire pour n'en ressortir qu'afin d'aller tirer le tome 2 de ma bibliothèque afin de savoir la suite immédiatement ! 
Outre les quelques détails qui m'ont laissée perplexe au départ, j'ai trouvé l'histoire très originale et pleine de réflexions sur la vie. 

On découvre Dana à travers ses souvenirs, c'est une femme entière qui n'a pas sa langue dans sa poche et n'a pas vécu des choses faciles. En conflit permanent avec sa mère, Dana n'a également pas de chance en amour et on ne peut qu'être touchée par cette jeune fille qui veut faire au mieux mais n'y arrive pas, qui ne comprend également pas la mort de son père. 

Si la plume d'Iman Eyitayo m'a un peu perturbée au début, notamment dans le premier souvenir avec lequel j'ai eu du mal, je l'ai trouvée très agréable à partir du second souvenir et elle nous entraîne dans cette antichambre, nous fait ressentir toutes les émotions de Dana. Il est difficile de lâcher ce livre une fois que l'on est entré dedans ! Un joli 17/20 :)

vendredi 28 août 2015

L'Héritage 4 : L'Héritage ou La Crypte des Âmes, Christopher Paolini

Titre : L'Héritage ou La Crypte des Ames
Auteur : Christopher Paolini
Edition : Bayard (poche)
Pages : 888
Prix : 11,90€
4e de couverture : "Il n'y a pas très longtemps, Eragon, le tueur d'Ombres, dragonnier, n'était qu'un pauvre garçon de ferme, et son dragon, Saphira, seulement une pierre bleue dans la forêt. Maintenant, le destin d'un peuple entier repose sur leurs épaules.
De longs mois d'entraînements et de batailles ont rapporté des nombreuses victoires et de l'espoir, mais ils ont causé aussi des pertes déchirantes. Et puis, la réelle bataille n'a pas encore eu lieu : ils doivent affonter Galbatorix. Quand ils le feront, ils devront être assez fort pour le vaincre. Et s'ils ne le peuvent pas, personne ne le pourra. Il n'y aura pas de seconde chance.
Le dragonnier et son dragon sont allés plus loin que personne n'aurait pu l'espèrer. Mais peuvent-ils renverser le roi maudit et restaurer la justice en Alagaësia ? Et dans ce cas, quel en sera le prix ?"




Mon avis : 

Avec cette lecture, le clos ENFIN cette série commencée au collège !

Comme d'habitude, je ne vais pas trop parler de l'intrigue pour ne pas vous gâcher le plaisir. Sachez juste qu'on enchaîne bataille sur bataille, puis révélation, puis grande bataille finale et enfin 100 dernières pages qui font comme un épilogue mais que j'ai trouvées inutiles et ennuyantes.
Je suis mitigée sur ce dernier tome. En fait, j'ai beaucoup aimé la révélation finale, les passages avec Roran. Mais sinon, depuis la fin du tome 2, on ne fait quasiment d’enchaîner les batailles, et à force, je trouve cela lassant et répétitif. Sans compter qu'Eragon me sort par les yeux et que l'avoir en personnage principal, c'est dur. Je suis contente d'avoir fini cette saga, mais je ne pense pas la relire. Je la garderai car c'est un classique de fantasy jeunesse et que les livres sont très beaux, mais elle est trop dense et répétitive à partir du tome 3 pour que je la relise.
PS : En plus, j'avais directement deviné pour qui éclorait le dragon vert...

Concernant les personnages, comme je l'ai dit, Eragon m'a une fois de plus tapé sur les nerfs. On dirait qu'il porte tout le poids du monde sur ses épaules, ok effectivement il porte beaucoup de responsabilités, mais Roran aussi en a mais il ne le montre pas, il agit et c'est tout !!!
Enfin on rencontre le tyran Galbatorix ! Et j'ai beaucoup aimé que l'auteur essaie de nous faire comprendre son point de vue, même si c'est le méchant.

Cette saga aura été dense, très dense, et assez répétitive mais j'en garderai un bon souvenir même si je ne la relis jamais. Un bon 15/20 pour ce dernier tome et il était temps qu'elle se finisse ! 

mercredi 26 août 2015

Fangirl, Rainbow Rowell

Titre : Fangirl
Auteur : Rainbow Rowell
Edition : Castelmore
Pages : 507
Prix : 16,90€
4e de couverture : "Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde ses profs, sa famille et sa colocataire méprise la fanfiction. C est alors qu elle tombe sous le charme d un obsédé de la littérature"






Mon avis : 

J'ai lu ce livre en lecture commune avec Emy, du blog La Bibli d'Emy, à qui je l'avais offert dans le cadre de notre Swap :)

Dans ce livre, on suit la première année universitaire de Cath et Wren. Ce sont des jumelles, fan de Simon Snow (un héros de romans à succès ressemblant fortement à Harry Potter), mais alors que Cath est très timide et fait limite des crises d'angoisse, Wren est extravertie et veut s'éloigner un peu de sa soeur. Pendant cette année universitaire, on voit Cath évoluer en s'ouvrant aux autres, tandis qu'elle s'éloigne de Wren et que celle-ci dérape en traînant trop en soirée. En parallèle, on voit également Cath continuer sa fanfiction sur Simon Snow, fanfiction qu'elle veut absolument terminer avant la sortie du dernier tome de la série car elle compte bien donner sa propre fin aux personnages sans se faire influencer par l'auteur.

J'ai beaucoup aimé cette histoire qui montre l'entrée à la fac, l'anonymat qui en découle (on est de grands amphis, plus des petites classes), mais aussi les soirées et les risques de dérives. J'ai adoré que l'auteur parle du monde de la fanfiction, c'est un sujet peu abordé en littérature et moi qui aime beaucoup en lire (vous avez un onglet "Fanfiction & Cie" sur le blog) je me suis retrouvée dans l'idée que s'en faisait Cath. La romance n'est pas des plus présente, c'est vraiment la famille qui est le sujet principal au niveau des relations, et ça change, c'est bien. Par contre, de même qu' Eleanor & Park de la même auteur, la fin est encore une fois en suspens, mais ça me gêne plus que dans son autre roman. Car dans Eleanor & Park ça correspondait aux personnages, là je trouve qu'au contraire, ils méritaient une fin bien définie.

Concernant les personnages, il est évident que j'ai adoré Cath ! Par contre j'ai moins aimé Wren, qui abandonne un peu sa soeur et est même un peu peste, c'est à Reagan, une jeune fille un peu dure de s'occuper de Cath. De même, j'ai beaucoup aimé le personnage de Lévi, sauf au milieu du roman, mais heureusement il se rattrape !

L'écriture est assez spéciale. Pas tant dans le style, l'écriture est très belle, bien que je trouve qu'elle diffère assez de son autre roman. Mais dans le fait qu'à chaque fin de chapitre, on a un morceau de fanfiction ou de la saga Simon Snow. Cela m'a même donné envie que Simon Snow existe vraiment et les fanfictions de Cath aussi ! J'ai tout simplement adoré !
Ce livre n'est pas un coup de coeur mais il en est proche, j'ai adoré et franchement je recommande !!! Un beau 18/20.


=> La chronique d'Emy

mardi 25 août 2015

La Princetta et le Capitaine, Anne-Laure Bondoux

Titre : La Princetta et le Capitaine
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Edition : Le livre de poche
Pages : 594
Prix : 7,90€
4e de couverture : "La Princètta de Galnicie rêve de voyage et de liberté. Refusant d'être mariée à 15 ans, elle prépare son évasion en compagnie de sa femme de chambre et amie, avec la complicité de l'Archonte, Intendant du Royaume. Mais sa première traversée va s'achever tragiquement et, à cet incident, vont succéder de nombreuses épreuves: errance, souffrances, emprisonnement... Jusqu'au voyage initiatique qui la mène, avec quelques compagnons, au coeur de ses propres tourments, dans l'Archipel..."





Mon avis : 

Je suis très contente d'avoir relu ce livre en compagnie de Mlle Jeanne et Yoko du blog Deux pour Une. Elles le découvraient pour la première fois et moi je le redécouvrais !

Ce livre, c'est un concentré de beaucoup de choses. Je vous donne la recette :
Prenez une princesse et le fils d'un pirate, un méchant, une dose de peur, une dose de torture, quatre doses d'aventure, une dose d'humour, deux doses de réécritures (l'Odyssée et l'Enfer font de bons ingrédients), trois doses de pays exotiques, deux doses d'inconnu, une pincée de romance. mélangez le tout et vous obtenez ce roman !
J'adore tout simplement cette histoire. Je l'ai lu au moins huit fois, et depuis la première fois il y a 8 ans, j'ai découvert de nouvelles choses dans ce livre, notamment la réécriture de l'Odyssée d'Homère et celle de l'Enfer de Dante, et j'adore ça !
Il n'y a pas un seul temps mort dans ce roman, on va d'aventure en aventure, il se lit très facilement malgré son nombre de pages.
Quant à la nouvelle fin que j'avais tant attendue, je dois dire qu'elle m'a un peu déçue mais m'a fait d'autant plus apprécié la fin initiale qui en fait était parfaite !!!!

Malva est une héroïne que l'on voit évoluer : elle passe de princesse rebelle à enfant égoïste pour finir en femme responsable. On frémit du début à la fin pour elle et ses compagnons d'infortune. J'ai adoré tous les personnages, chacun évolue à sa manière, en bien ou en mal. Les épreuves les forgent et en même temps qu'ils évoluent, on les découvre. Le seul personnage à ne pas évoluer est l'Archonte, à part accroître ses émotions, il n'évolue pas, et étonnamment c'est le seul "méchant" de l'histoire, peut-être est-ce pour cela qu'il est méchant ? Parce qu'il est incapable d'évoluer et de se remettre en question ?

La plume d'Anne-Laure Bondoux est tellement agréable, je me suis replongée dans ce monde familier sans soucis, l'émerveillant encore de l'imagination de l'auteur, de sa plume qui transporte sans effort. Ce livre est mon roman préféré au monde, et c'est un 20/20 sans conteste ! 

vendredi 21 août 2015

Le temps des secrets, Marcel Pagnol

Titre : Le temps des secrets
Auteur : Marcel Pagnol
Edition : Pastorelly
Pages : 310
Prix : cette édition ne se trouve qu'en occasion, mais il existe aussi en poche
4e de couverture : "Marcel Pagnol grandit et poursuit de nouvelles vacances d’été dans les collines du Garlaban, ensuite ce sera le moment d’entrer au Grand Lycée de Marseille (le Lycée Thiers). Et entre cette rentrée de grand garçon et ce début des vacances, milles tracas, milles secrets vont venir émailler ces tendres moments à la Bastide Neuve.
Au fil des rencontres, Pagnol apprend avec fierté ce qu’est la vie, les amis, les chagrins. De cette période charnière après l’enfance inconsciente, "Le temps des secrets" donne les éléments de réflexion."




Mon avis : 

Troisième livre de la série autobiographique "Souvenirs d'enfance" c'est celui où le jeune Marcel rentre au lycée (l'équivalent du collège à l'époque).

Dans ce livre-ci, Marcel Pagnol revient à la Bastide Neuve pour l'été et y rencontre une jeune fille, bien imbue d'elle-même mais dont il tome amoureux au point d'en oublier son ami Lili. Outre cet été riche en émotions, ce livre nous raconte aussi l'a rentrée au lycée de Marcel Pagnol. Et j'ai trouvé captivant les descriptions des us et coutumes de l'école à l'époque !
Ce livre c'est le livre de l'apprentissage : celui de l'amour et celui de l'inconnu. Un livre qui me fait me demander ce que réserve le 4e livre de la série "Le temps des amours" que je compte bien lire en septembre !

Concernant les personnages, j'ai eu beaucoup de mal avec la petite fille dont il tombe amoureux (j'ai même oublié son nom). Elle est imbue d'elle-même et traite le jeune garçon comme un esclave. Cependant, l'histoire de sa famille m'a touchée.
J'ai beaucoup aimé que l'amitié de Marcel et Lili triomphe de la jeune fille. Une fois à l'école, j'ai apprécié l'étonnement de Marcel Pagnol, c'est ce que chacun ressent lorsqu'il arrive dans un endroit inconnu et c'était très bien décrit.

En bref ? Un très bon troisième tome, même si je préfère quand même "Le château de ma mère" et j'ai hâte de lire la suite : 15/20. 

jeudi 20 août 2015

Un amour de pèche, Jodi Lynn Anderson

Titre : Un amour de pèche
Auteur : Jodi Lynn Anderson
Edition : Albin Michel (collection Wiz)
Pages : 292
Prix : 14€
4e de couverture : "Birdie au coeur de guimauve ne sait plus si elle aime son beau Mexicain Enrico. Murphy la rebelle refuse obstinément de laisser l'amour gouverner sa vie ! Leeda la sage-qui-a-déjà-tout-prévu hérite de l'élevage de poneys de sa grand-mère... Pendant que les chagrins d'amour s'enchaînent et que les grandes décisions se prennent, les trois amies savent qu'elles peuvent compter les unes sur les autres..."







Mon avis : 

Dernier tome de cette trilogie dévorée en trois jours !

Ca y est, l'été revient, et avec lui, les interrogations : les filles seront-elles là pour ce dernier été au verger ? Je ne vais pas en dire plus sur l'histoire car cela vous spoilerai totalement le tome deux.
De même que le tome 2, celui-ci gagne en maturité par rapport aux précédents volumes. On voit que les personnages grandissent et que l'adolescence, et donc cette série, arrive à sa fin. C'est de plus en plus rare qu'une série use trois tomes à bon escient, mais c'est le cas ici. L'auteur a d'ailleurs fait ici un tome plus court, mais a ainsi évité les longueurs. Elle a permis à ses personnages de ses développer à leur rythme et ça se ressent, car chaque tome présente une évolution dans le caractère des personnages.
Ce dernier volume clôt parfaitement la saga je trouve, tout n'est pas bien dans le meilleur des mondes, mais c'est la vie, et ce que cette série nous montre, c'est justement la vie quotidienne avec ses joies et ses problèmes.

Quand je disais que les personnages évoluaient sans cesse, c'était sérieux. Pourquoi ? Parce que Leeda et Murphy, avec qui j'avais beaucoup de mal au début, me plaisent de plus en plus, elles sont plus raisonnées et c'est appréciable. Quant à Birdie, elle me déçoit car elle est incapable de savoir ce qu'elle veut, elle papillonne de droite et de gauche en pensant que tout va aller comme elle le souhaite, mais non, ce n'est pas le cas. Cependant, Birdie incarne également la femme indépendante et je l'ai appréciée pour cela.

Un dernier tome à la hauteur des précédents, une saga que j'ai adoré et un 17/20. 

mercredi 19 août 2015

Pardonne-moi, Leonard Peacock, Matthew Quick

Titre : Pardonne-moi, Leonard Peacock
Auteur : Matthew Quick
Edition : Robert Laffont (collection R)
Pages : 315
Prix : 16,90€
4e de couverture : " En plus du P-38, le flingue de mon grand-père, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis. Je veux leur dire au revoir correctement. Je veux qu'ils gardent un souvenir de moi. Qu'ils sachent que je suis désolé d'avoir dû leur fausser compagnie. Qu'ils ne sont pas responsables de ce qui va se passer... " Aujourd'hui, Leonard Peacock a dix-huit ans. C'est le jour qu'il a choisi pour tuer son ancien meilleur ami. Ensuite, il se suicidera. Plus tard, peut-être, il se dira que c'est OK, voire important, d'être différent. Mais pas aujourd'hui. "





Mon avis : 

Ce livre étant un service presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été, vous pourrez retrouver ma chronique sur le webzine ici !

lundi 17 août 2015

Secrets de pèches, Jodi Lynn Anderson

Titre : Secrets de pèches
Auteur : Jodi Lynn Anderson
Edition : Albin Michel (collection Wiz)
Pages : 479
Prix : 15€
4e de couverture : "Murphy l'indisciplinée est impatiente de réaliser son grand rêve : aller à New York.
Leeda mademoiselle-perfection lutte pour échapper à l'emprise de sa mère. Birdie la timide accepterait bien l'invitation de son petit ami Enrico au Mexique. Oseront-elles relever les défis qui se présentent à elles ? L'automne risque d'avoir un goût doux-amer. Mais ce serait compter sans l'inestimable pouvoir de l'amitié..."





Mon avis : 

Deuxième tome de la trilogie "Peau de pèche", il est plus mature.

L'année se poursuite pour les filles, suite à l'été, voici l'automne et la dernière année de lycée. Murphy tente à tout prix de savoir si Rex va la suivre à New York, et elle ne s'inscrit dans aucune autre université car elle sait que celle-ci est faite pour elle. Leeda accepte d'être reine des pacanes pour faire plaisir à sa mère qu'elle croit gravement malade et Birdie est en manque d'Enrico alors qu'il lui propose de venir le voir au Mexique pour le nouvel an. L'automne et la distance séparent peu à peu les filles, qui n'arrivent plus à communiquer entre elles.

Un tome un peu plus froid et profond que le premier. On sent que les filles grandissent, que l'insouciance de l'été est passée et qu'elles ont de grandes décisions à prendre. Je pense avoir un peu moins aimé ce tome car il est beaucoup moins solaire que le premier, cependant, je le trouve meilleur que le premier car son histoire est un peu plus fouillée. Paradoxal non ? 

Murphy ici, m'énerve beaucoup plus que Leeda. Car Murphy s'empèche d'être heureuse et j'ai juste envie de lui fiche des claques pour qu'elle se rende compte qu'elle est égoïste, que le monde ne tourne pas autour d'elle et que si elle le voyait elle serait beaucoup plus heureuse. 
Leeda m'a un peu plus touchée car elle s'inquiète vraiment pour sa mère et on voit qu'elle fait vraiment tout pour elle. 
Enfin, j'ai beaucoup aimé Birdie, elle représente à merveille le premier amour, elle aime à en mourir mais l'absence lui fait se poser des questions car elle ne comprend pas bien ses sentiments. Une belle histoire sur l'amour longue distance en somme. 

Encore une fois, Jodi Lynn Anderson m'a accrochée avec son ouverture et sa fermeture du roman et j'ai adoré les petits paragraphes en italiques qui donnent un vrai côté mystérieux à tout ça. Un bon 16/20. 

Peau de pèche, Jodi Lynn Anderson

Titre : Peau de pèche
Auteur : Jodi Lynn Anderson
Edition : Albin Michel (collection Wiz)
Pages : 365
Prix : 15,00€
4e de couverture : "Trois jeunes filles que tout sépare se trouvent à travailler ensemble dans un verger de Géorgie pendant les vacances scolaires. Birdie, fille du propriétaire, réservée et travailleuse, Murphy, qui vient comme aux travaux forcés pour racheter une bêtise, et Leeda, cousine de Birdie, issue d'un milieu social très aisé. Comment le charme des pêches du verger va-t-il opérer sur ces jeunes adolescentes ?"




Mon avis : 

Série de romans piquée à ma soeur, je me suis dit qu'elle serait parfaite pour l'été !

Le roman s'ouvre sur un prologue annonçant un peu ce qu'il se passe à la fin de ce fameux été et qui nous donne envie de savoir comment ces événements sont arrivés, car on n'arrive pas à les relier les uns aux autres. On suit ensuite Murphy, une jeune fille qui fait les 400 coups, mais qui finit par se faire prendre et se retrouve donc obligée de travailler dans le verger de pèches géré par le père de Birdie et l'oncle de Leeda. Les filles s'ignorent au début, puis, soudées par les sorties en secret et le travail, elles vont se découvrir...

J'ai beaucoup aimé ce premier tome, on voit que les personnages sont encore jeunes et qu'ils se cherchent, même Murphy qui pourtant semble très sûre d'elle-même. Entre certains chapitres, l'auteur ajoute quelques paragraphes en italiques qui parlent de la vie dans cette petite ville il y a quelques années, ou d'événements qui ne sont pas directement reliés aux filles...en tout cas c'est ce que l'on peut croire... J'ai aimé suivre l'amitié entre ces trois filles si différentes, mais aussi suivre la vie de cette petite bourgade. J'ai ressenti le soleil et la chaleur de l'été et surtout...je n'ai jamais eu autant envie de manger des pèches !

Leeda est surement le personnage avec qui j'ai eu le plus de mal. Je n'ai pas réussi à la cerner dans ce premier tome et ça m'a gênée. Je l'ai trouvée froide, surtout à côté de Murphy et Birdie. Cependant, son histoire personnelle m'a atteinte, surtout l'idée de vouloir être parfaite pour atteindre les exigences de sa famille.
J'ai un peu plus aimé Murphy même si elle est à l'opposé de moi avec sa manie de se servir des garçons et de bien exhiber ses attributs. Cependant, elle est entière et ça m'a beaucoup plu.
Par contre Birdie est ma préférée. Elle est très timide mais elle a le coeur sur la main, elle veut avant tout sauver son verger et se faire des amies. L'histoire avec ses parents m'a touchée et son envie de sortir de ce cadre familial m'a plu !

Pour finir, la plume de Jodi Lynn Anderson est très agréable. J'apprécie particulièrement les ouvertures et fermetures des romans, où elle semble nous parler directement à nous lecteur, et ou elle nous tient en haleine quand à la suite ! Un beau 16/20 pour une lecture d'été rafraichissante ! 

dimanche 16 août 2015

Challenge Disney et ses inspirations

Un nouveau challenge a vu le jour sur Livraddict. Le but ? Lire les oeuvres qui ont inspiré Walt Disney pour ses films. J'en ai retrouvé quelques unes, dont certaines que j'avais déjà chroniquées. Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à me le mettre en commentaire, afin que je complète la liste ! 


Blanche-Neige
Blanche-Neige, Grimm

Pinocchio
Les aventures de Pinocchio : histoire d'un pantin, Carlo Collodi

Fantasia (Walt Disney's Fantasia)

Dumbo, l'éléphant volant
Le vilain petit canard, Hans Christian Andersen

Bambi
Bambi : L'histoire d'une vie dans les bois, Félix Salten

Saludos Amigos 

Les Trois Caballeros 

La Boîte à musique 

Coquin de printemps 
Jack et le haricot magique, Joseph Jacobs

Mélodie Cocktail 

Le Crapaud et le Maître d'école 
Le vent dans les saules, Kenneth Grahame
La légende de Sleepy Hollow, Washington Irving

Cendrillon 
Cendrillon, Perrault
La Cenerentola, Giambattista Basile
Cendrillon ou la Petite pantoufle de verre, Les frères Grimm

Alice au pays des merveilles
Alice au pays des Merveilles, Lewis Carroll 

Peter Pan 
Peter Pan, James Barrie

La Belle et le Clochard 
Happy Dan : The whitling dog, Ward Greene

La Belle au bois dormant
La Belle au Bois Dormant, Charles Perrault
La Belle au Bois Dormant, Les Frères Grimm

Les 101 Dalmatiens 
Les 101 dalmatiens, Dodie Smith

Merlin l'Enchanteur 
Lancelot le chevalier à la charrette, Chrétien de Troyes
L'épée dans la pierre, Terence Hanbury White

Le Livre de la jungle
Le livre de la jungle, Rudyard Kipling

Les Aristochats  

Robin des Bois  
Légende

Les Aventures de Winnie l'ourson 2,3
Winnie l'Ourson, Alan Alexander Mine 

Les Aventures de Bernard et Bianca  
The rescuers, Marguery Sharp
Miss Bianca, Marguery Sharp

Rox et Rouky  
The fox and the hound, Daniel P. Mannix

Taram et le Chaudron magique 
Chroniques de Prydain 2, Lloyd Chudley Alexander

Basil, détective privé 
Une étude en rose (Sherlock Holmes), Arthur Conan Doyle

Oliver et Compagnie
Oliver Twist, Dickens

La Petite Sirène
La petite sirène, Hans Christian Andersen

Bernard et Bianca au pays des kangourous  

La Belle et la Bête 
La Belle et la Bête, Madame de Villeneuve
La Belle et la Bête, Madame Leprince de Beaumont

Aladdin 
Mille et une nuits, Anonyme

Le Roi lion  
Hamlet, William Shakespeare

Pocahontas, une légende indienne  
Légende

Le Bossu de Notre-Dame 
Notre-Dame de Paris, Victor Hugo

Hercule
Légende

Mulan 
Légende

Tarzan 
Tarzan seigneur de la jungle, Edgar Rice Burroughs

Fantasia 2000 

Dinosaure 

Kuzco, l'empereur mégalo 

Atlantide, l'empire perdu  
Légende

Lilo et Stitch 

Frère des ours  

La Planète au trésor, un nouvel univers
L'Ile au Trésor, Robert Louis Stevenson 

La ferme se rebelle 

Chicken Little 
The sky is falling (conte traditionnel)

Bienvenue chez les Robinson 
Une journée avec Martin Robinson, William Joyce

Volt, star malgré lui 

La Princesse et la Grenouille  
The frog princess, E.D. Baker
Le roi grenouille, les Frères Grimm

Raiponce 
Raiponce, Les Frères Grimm

Winnie l'ourson  
Winnie l'ourson, Alan Alexander Mine

Les Mondes de Ralph  

La Reine des neiges 
La Reine des neiges, Hans Christian Andersen 

Les Nouveaux Héros 

Harry Potter and the Goblet of Fire, J.K. Rowling

Titre : Harry Potter and the Goblet of Fire
Auteur : J.K. Rowling
Edition : Bloomsbury
Pages : 640
Prix : 8,69€
4e de couverture : "Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d'immenses défis."




Mon avis : 

Je continue ma relecture de cette saga avec le tome 4, sûrement pas un de mes préférés, mais qui est un tournant dans la série, car elle devient alors beaucoup plus sombre.

Vous connaissez sûrement l'histoire donc je vais la résumer assez rapidement : le roman s'ouvre sur Harry qui se réveille en sursaut après avoir vu Voldemort tuer un vieil homme. S'ensuit la coup du monde de Quidditch, où des Mangemorts viennent attaquer les moldus qui tiennent le camping. On ne peut donc pas dire que cette année commence bien pour Harry (en même temps quelle année a bien commencé pour lui ?). Quand il arrive à Poudlard, il apprend que le Tournoi des Trois Sorciers, annulé depuis des années, reprend à Poudlard et opposera son école à celles de Beauxbâtons et de Durmstrang. Mais alors que seuls les sorciers âgés de 17 ans minimum pouvaient déposer leurs candidatures, Harry est sélectionné pour le Tournoi en plus des trois champions initiaux : Cédric Diggory (Poudlard), Fleur Delacour (Beauxbâtons) et Viktor Krum (Durmstrang). Quelqu'un veut donc le faire tuer dans le tournoi, mais qui ?

Comme d'habitude, j'adore Harry Potter, quand on les relie on voit que l'auteur avait vraiment pensé son truc depuis le début, elle introduit déjà des éléments importants pour la suite de l'intrigue et c'est très intéressant de les dénicher.
A partir de ce tome, l'histoire devient vraiment plus sombre. Dès le début, Harry se retrouve isolé, avec la menace permanente de quelqu'un qui veut le tuer, de ses visions de Voldemort et du challenge que représente le tournoi. Mais la fin est haletante et marque vraiment un tournant dans la saga selon moi.

Comme d'habitude, j'adore Hermione, Harry et Ron, donc je ne vais pas revenir dessus, ce ne serait faire que des répétitions !
Par contre, dans ce tome on découvre aussi Maugrey Fol-Oeil que j'adore dans les tomes suivants ! Ainsi que Fleur que l'on reverra également plus tard et qui apporte un peu de sophistication au tout. D'ailleurs en parlant de Fleur, je me suis rendue compte que J.K. Rowling faisait une grosse critique des français quand même : Fleur et les élèves de Beauxbâtons (qui est une école française) sont les seuls à toujours trouver à se plaindre, sympa pour nous Mme Rowling !
J'ai également bien aimé la relation Krum/Hermione elle révèle beaucoup de choses sur la relation Ron/Hermione, c'est très sympa.

En bref ? Un tome beaucoup plus sombre que les premiers et qui marque un gros tournant dans la saga, une auteur qui maitrise sont histoire de bout en bout et un roman que j'adore, avec un 17/20. 

Entre ciel et enfer, Christopher Buehlman

Titre : Entre ciel et enfer
Auteur : Christopher Buehlman
Edition : Fleuve Noir
Pages : 535
Prix : 22€
4e de couverture : "1348, en France. Les fléaux se succèdent, la famine puis la peste, et certains esprits y voient l'oeuvre de Satan. Delphine, qui prétend voir les anges et parler aux morts, annonce un affrontement imminent entre les damnés et le Ciel. Sauvée d'un viol par Thomas, un chevalier devenu bandit, elle le convainc de la conduire jusqu'à Avignon pour rencontrer le pape."







Mon avis : 

Ce livre étant un service presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été, vous pourrez retrouver ma chronique sur le webzine ici

vendredi 14 août 2015

Big Game, Dan Smith

Titre : Big Game
Auteur : Dan Smith
Edition : Michel Lafon
Pages : 281
Prix : 14,95€
4e de couverture : "Comme tous les garçons de son village, et ce depuis des générations, Oskari est envoyé dans la forêt vivre le rite d’initiation qui fera de lui un homme à la veille de ses 13 ans. Sa mission : chasser un animal sauvage. Peu habile, Oskari est la risée des autres adolescents. Livré à lui-même en plein coeur de la forêt boréale, il s’apprête à rentrer bredouille, lorsqu’un avion explose sous ses yeux. Près du lieu de l’accident, il découvre une capsule de sauvetage où ne se trouve rien de moins que le président des Etats-Unis ! Oskari est alors investi d’une toute nouvelle mission : sauver l’homme le plus puissant au monde des terroristes qui le pourchassent. Une aventure hors du commun qui sera pour lui l’occasion de découvrir la véritable signification du mot "courage"."



Mon avis : 

Tout d'abord, je remercie Livraddict et les éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce superbe livre !

Ce roman est une histoire sur le courage et l'amitié. On y suit Oskari, un garçon de 13 ans qui s’apprête à passer le rite initiatique pour devenir un homme. Ce rite consiste à partir chasser durant une journée et à revenir avec un trophée de chasse tué à l'aide de l'arc rituel. Mais Oskari n'arrive pas à tendre cet arc, et il part donc dépité, à la recherche du "coin de chasse" que son père lui a indiqué en secret sur une carte. Alors qu'il est seul au coeur de la forêt, il voit des hommes lancer une roquette, il parvient à s'enfuir lorsqu'il voit quelque chose tomber du ciel. Il s'agit d'une capsule, et à l'intérieur...le président des USA...qui a manifestement été victime de terroristes qui parcourent encore la forêt à sa recherche... Oskari savait que la forêt lui montrerait sa voie, il se dit alors que sa proie à ramener n'a pas forcément à être morte, et si le cadeau que lui avait fait la forêt, c'était une chance de sauver le président ?

J'ai adoré ce roman, c'est un coup de coeur ! On va d'aventure en aventure, on suit une traque à l'homme haletante et passionnante avec également la recherche de soi-même, l'apprivoisement d'un adulte et d'un enfant, l'amitié et la découverte du courage. Ce livre c'est une petite merveille !
Pendant une grande partie du livre, on ne sait pas vraiment où l'on se situe sur Terre, et cela rajoute au charme de l'histoire et à l'impression que tout ce qu'il se passe, se passe dans une petite bulle perdue dans la forêt enneigée.

La relation qui se noue entre Oskari et le président est vraiment simple, c'est en cela qu'elle est unique. Le président, est gentil et j'apprécie le fait qu'il est vraiment un rôle d'ami et pas un rôle de père, c'est vraiment une relation équilibrée, il respecte Oskari et reconnait ses talents. De même, Oskari, qui tient vraiment à prouver sa valeur, ne se réfugie pas derrière son âge et la supériorité d'un adulte. On le voit grandir et prendre de l'assurance, mais on voit aussi ses fêlures, de même que celles du président.

La plume de l'auteur participe également à la mise en place de cette ambiance très particulière et j'ai vraiment adoré ! Dan Smith use de mots simples  et il maintient le mystère jusqu'à la fin. Je ne pouvais plus lâcher le livre et ça c'est toujours un bon signe ! Un beau 20/20 pour ce roman, merci encore Michel Lafon !

mercredi 12 août 2015

TAG : Extraordinary Means

Tiens, ça fait un moment que je n'ai pas fait de TAG, et tiens, comme par hasard, ma petite Emy m'a tagguée (bon ok, elle m'a tagguée il y a trois semaines mais j'ai eu la flemme...) donc c'est parti pour le Extraordinary Means Tag ! 



1- Je renoncerais à mon abonnement internet pendant un mois pour une première édition de ce livre dédicacée par l'auteur.

Je voulais dire La Princetta et le Capitaine d'Anne-Laure Bondoux mais je me suis fait dédicacé mon vieil exemplaire en mai dernier donc ça ne marche pas... Je dirais donc Les Misérables de Victor Hugo ! En plus le temps que je relise cette brique, le mois sans internet sera presque passé ! 


2-Je renoncerais aux pizzas pendant un an si je pouvais être assise au côté de cet auteur pendant un vol longue distance.

Anne-Laure Bondoux sans hésiter. J'ai pu un peu discuter avec elle aux Etonnants Voyageurs et c'était juste génial ! Je voudrais tellement lui poser pleins de questions sur ses histoires, ses inspirations etc ! 


3- Je me coltinerais des milliers d'heures de pub si cela assurait l'adaptation de ce livre par Hollywood.

Comme Emy, je dirais Cinder de Marissa Meyer parce que bon sang qu'est-ce que serait génial comme adaptation ! On peut faire un truc de malades avec une base comme ça ! 


4-Je ne lirais plus jamais de nouveau livre si je pouvais vivre dans le monde de celui-ci.

Le choix est simple : Poudlard. Mais un Poudlard sans la menace de Voldemort ! 


5- Je laisserais volontiers mon historique google être dévoilé publiquement si je pouvais être la meilleure amie de cet auteur.

Anne-Laure Bondoux encore ! Et puis bon, j'ai pas honte de ce que je regarde sur internet :)


6- Je donnerais tout ce que je possède à Emmaüs si je pouvais sortir avec ce personnage là.

Hum...Jamie ? De Outlander... Ou Orfeus de La Princetta et le Capitaine. Et ben je vais dire les deux ! Parce que donner tout ce que je possède ça veut aussi dire donner tous mes livres, alors j'ai au moins le droit à deux chéris en compensation ! 




On le voit que je vénère Anne-Laure Bondoux ? Oups... 

J'espère que ce tag vous aura plu, en attendant je taggue Yoko et Mlle Jeanne du Blog Deux pour Une ! A votre tour les filles ! 

mardi 11 août 2015

Risque Zéro, Pete Hautman

Titre : Risque Zéro
Auteur : Pete Hautman
Edition : Milan
Pages : 294
Prix : 13,50€
4e de couverture : "Imaginez un monde où tout Risque est banni, un monde où le danger n'existe plus, où tout ce qui peut nuire est un délit.
Fini le sport, trop dangereux! Interdites, les passions, trop violentes ! Ce monde du risque zéro, c'est celui des États-Sécurisés d'Amérique, en 2074. C'est aussi celui de Bo Martensen, 16 ans. Pour lui, ce monde est un cauchemar. Et il a décidé de résister. Pour être libre. Pour prendre le risque de vivre, tout simplement..."






Mon avis : 

Ce livre étant un service presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été, vous pourrez retrouver ma chronique sur le webzine ici !

samedi 8 août 2015

Meant to be, Lauren Morill

Titre : Meant to be
Auteur : Lauren Morill
Edition : Ember
Pages : 292
Prix : 8,56€
4e de couverture : "Meant to be or not meant to be . . . that is the question. 
It's one thing to fall head over heels into a puddle of hazelnut coffee, and quite another to fall for the—gasp—wrong guy. Straight-A junior Julia may be accident prone, but she's queen of following rules and being prepared. That's why she keeps a pencil sharpener in her purse and a pocket Shakespeare in her, well, pocket. And that's also why she's chosen Mark Bixford, her childhood crush, as her MTB ("meant to be").
But this spring break, Julia's rules are about to get defenestrated (SAT word: to be thrown from a window) when she's partnered with her personal nemesis, class-clown Jason, on a school trip to London. After one wild party, Julia starts receiving romantic texts . . . from an unknown number! Jason promises to help discover the identity of her mysterious new suitor if she agrees to break a few rules along the way. And thus begins a wild goose chase through London, leading Julia closer and closer to the biggest surprise of all: true love.
Because sometimes the things you least expect are the most meant to be."




Mon avis : 

J'avais vu ce roman sur la chaîne de Fairy Neverland et j'avais trouvé la couverture tellement belle que j'avais craqué, surtout que je l'avais trouvé d'occasion.

Dans ce roman, on suit Julia, taxée de "Lèche-Livre" par Jason, le gars qui fait toujours des bêtises dans sa classe. Lors d'un voyage en Angleterre, Mrs Tennison, leur prof, les mets en binôme et leur donne à tous des portables identiques réservés aux urgences, et avec la consigne de faire tout ensemble et que cela comptera pour leur note finale aux examens. Jason traine donc Julia à une soirée et là...saoûle Julia donne son numéro à plusieurs garçons avant de se retrouver prise dans une bagarre dont Jason la sort avant de la ramener à l'hôtel. Mais au réveil, elle n'a aucun souvenir mais reçoit un SMS d'un certain Chris, présent à la soirée de la veille et qui veut absolument la revoir. Jason est alors bien décidé à aider Julia à se "décoincer", tandis qu'elle-même s'interroge : et si Chris était son MTB, l'homme à qui elle est destinée, plutôt que Marc, son voisin d'enfance ? 

J'ai bien aimé l'histoire même si elle n'est pas révolutionnaire. J'ai particulièrement aimé le retournement de situation à la fin, je ne m'y attendais pas, et la toute fin est vraiment trop mignonne ! 

Julia est un personnage que j'aimais bien au premier abord car c'était une accro aux livres qui croyait au grand amour. Puis elle a commencé à m'énerver à force de se plaindre tout le temps des autres, à les mépriser etc... 
A l'inverse, Jason, que je n'aimais guère au début, a su gagner mon affection car il se révèle tendre sous ses aspects de dur et lourd. 
J'aurais cependant aimé en apprendre un peu plus sur les personnages, je n'ai pas vraiment compris l'histoire au sujet du père de Julia. 

Enfin, le niveau d'anglais est pour intermédiaire je dirais. Il y a quelques mots de vocabulaire qui sont un peu compliqués, mais comme l'histoire est simple, la compréhension n'est pas trop dure. Le style de l'auteur est simple, je trouve qu'il ne sort pas beaucoup de l'ordinaire. Un roman sympa donc, mais qui manque un peu d'approfondissement selon moi, cela mérite un 15/20.

3000 façons de dire je t'aime, Marie-Aude Murail

Titre : 3000 façons de dire je t'aime
Auteur : Marie-Aude Murail
Edition : L'Ecole des loisirs
Pages : 272
Prix : 16€
4e de couverture : "Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens ! Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours. Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?"



Mon avis : 

Dans cette histoire simple, on suit Chloé, Bastien et Neville, trois adolescents qui ne rêvent que de faire du théâtre. Chacun va devoir concilier le conservatoire où ils ont été miraculeusement admis par Monsieur Jeanson, et sa vie personnelle ainsi que les études. Mais outre leur passion pour le théâtre, c'est aussi l'évolution de leur relation que l'on suit tout au long de ce roman. Le début d'une relation à trois où il n'est posé aucune question, la simplicité du premier amour. 
J'ai bien aimé cette histoire. Je l'ai trouvée mignonne et bien menée, notamment la relation entre ces trois adolescents. Mais j'ai trouvé la fin très bâclée. Pendant tout le roman, l'auteur nous développe la relation entre les trois personnages principaux, et en quelques pages elle envoie tout valser sans vraiment d'explications. J'ai eu l'impression que tout ce qu'elle m'avait raconté était un peu un mensonge (même si techniquement c'est le cas vu que c'est une histoire), mais qu'il n'y avait aucune explication à cette remise en cause (contrairement à L'Histoire de Pi). C'est dommage, ça a un peu gâché ce livre qui m'avait pourtant bien plu. Je ressors un peu amère à cause de cette fin.

Concernant les personnages, je les ai adorés, tous les trois. Ils ont chacun leurs problèmes, ils sont complexes et en même temps simples dans leur façon de penser. J'ai notamment beaucoup aimé Chloé, déjà parce qu'elle décrit bien la prépa littéraire, ensuite parce que même si au début elle se pose des questions sur l'amour, elle finit par juste se laisser porter et c'est très mignon. 
Neville est surement le personnage que j'ai le moins aimé car il est étrange, il ne fait attention à personne si ce n'est sa mère et il est limite méchant des fois, mais tout cela sans raison aucune ! 
J'ai également bien aimé Bastien pour ce qu'il représentait, un garçon qui veut s'élever au dessus de sa condition. 

Pour le style d'écriture, j'ai particulièrement apprécié l'emploi du "nous" tout au long du roman, ça m'a directement rapprochée des personnages. La plume de Marie-Aude Murail reste très agréable et fluide, ce roman se lit tout seul. Je lui mets 15/20, j'aurais aimé mettre plus, mais la fin m'a vraiment déçue.  

mercredi 5 août 2015

L'histoire de Pi, Yann Martel

Titre : L'histoire de Pi
Auteur : Yann Martel
Edition : Folio
Pages : 435
Prix : 8,20€
4e de couverture : "Piscine Molitor Patel, dit Pi, est le fils du directeur du zoo de Pondichéry. Lorsque son père décide de quitter l'Inde, la famille liquide ses affaires et embarque, accompagnée d'une étonnante ménagerie, sur un cargo japonais : direction le Canada. Le navire fait naufrage, et Pi se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide tigre du Bengale, est aussi du voyage. Comment survit-on pendant deux cent vingt-sept jours en tête à tête avec un fauve de trois cents kilos ? C'est l'incroyable histoire de Pi Patel."





Mon avis : 

Après avoir vu le film il y a un ou deux ans, j'avais vraiment envie de découvrir le roman qui l'a inspiré, notamment pour comprendre mieux la fin.

On y suit Pi Patel, un jeune indien qui croit en Dieu sans faire de distinction de religion (il est musulman, bouddhiste et chrétien) et dont le père tient un zoo à Pondichéry. Zoo dans lequel Pi a grandi. Lors d'une crise financière, la famille Patel vend le zoo et embarque pour le Canada avec quelques animaux pour les vendre dans d'autres pays : zèbres, hyènes, orang-outan et tigre sont de la partie. Malheureusement, le navire fait naufrage en plein coeur du Pacifique et Pi est le seul survivant humain. Avec lui, survivent un zèbre blessé, une hyène, une vieille orang-outan du nom de Jus d'Orange et Richard Parker, un tigre. Forcé de survivre dans le même canot de sauvetage que cet animal féroce, Pi commence à établir des règles entre eux et à tenter de retrouver la civilisation.

Contrairement à ce que je pensais, j'ai eu beaucoup de mal avec toute la première partie du livre (soit près de 200 pages). Pourquoi ? Parce que l'auteur, outre le fait de nous expliquer la vision de la religion qu'a Pi, ce qui est intéressant, nous fait un plaidoyer des zoos et de l'éducation des animaux qui pourrait être intéressant si seulement je souhaitais trouver cela dans ce livre, ce qui n'était pas le cas. Je me suis ennuyée et j'ai eu beaucoup de mal à avancer dans ces premières pages, je n'ai persévéré que parce que je savais que la suite promettait plus.

Et effectivement, passée la première partie, l'histoire devient vraiment intéressante car on rentre vraiment dans le vif du sujet : le naufrage et la survie difficile avec un tigre dans un canot de sauvetage. On en apprend sur les différentes manières de survivre, de dresser un animal, mais on voit aussi de superbes choses, comme une baleine, ou une île faite de végétation.

Quant à la fin, je la trouve très perturbante mais très bien trouvée. Elle est ouverte et permet de remettre tout le roman en question sans pour autant détruire tout ce qui nous a été raconté jusque là. Je pense que c'est une des fins de romans que je préfère.

Le personnage de Pi est très particulier. Totalement croyant envers Dieu sans distinction de religion, il représente un idéal que j'apprécie beaucoup au niveau de la pensée. Mais c'est également un personnage complexe, comme en atteste la fin du roman. Il est courageux et en même temps il reconnait ses faiblesses. Tout le roman on a l'impression qu'il est lui même un peu halluciné par tout ce qu'il arrive à faire.

Enfin, la plume de Yann Martel est très descriptive (on trouve des listes,...) et terre à terre (les dialogues de la fin sont retranscrits différemment car ils sont issus d'un enregistrement), ce qui renforce notre impression que tout ce qu'il nous raconte est réel. En somme, j'ai beaucoup apprécié ce livre, mais j'aurais été plus enthousiaste sans cette première partie très longue et lente, heureusement que la fin rattrape le tout ! Un bon 15/20. 

mardi 4 août 2015

Challenge Back to School !

Ma choupinette LecturesenB organise un super challenge sur Livraddict alors allez vous inscrire !



La directrice, Mrs Honey, tentait de ramener le calme dans l’amphithéâtre surchauffé. Les pré-rentrées avaient toujours été une épreuve pour elle, l'âge avançant. Elle contenait difficilement les mots fleuris qu'elle aurait voulu prononcer à l'encontre de ces malotrus qui l'interrompaient de leurs ricanements mais elle savait que devant, elle, dans les rangs qui se succédaient, se trouvait le gratin du gratin, la fine fleur des élèves. Son calme apparent fut toutefois troublé par une retardataire qui baissait la tête. Ces jeunes filles n'avaient-elles donc plus de savoir-vivre ? Excédée, elle finit par frapper du plat de la main sur le pupitre qui lui servait de faire-valoir. Cachant la douleur qui irradiait toute sa main, elle réussit finalement à obtenir le silence.

- Mesdemoiselles, Messieurs ! Vous êtes enfin en dernière année et ce, afin d'obtenir un diplôme aussi prestigieux que cette école qui vous a vus grandir ! Je ne vais pas vous faire un discours rébarbatif trop long, le travail vous attend déjà... Il vous reste un peu plus d'un mois pour choisir vos cursus et le faire bien ! Nous aimons les challenges, vous aussi mais se connaître est important. 

D'un geste sec elle désigna un paquet de feuilles.

- Je vous enjoins dès maintenant à compléter votre inscription en inscrivant dans l'ordre le ou les cursus que vous souhaitez suivre. Je vous rappelle que pour valider un cursus, il vous faut atteindre l'unité de valeur nommée "moyenne" ! N'oubliez pas non plus ce qui fait la particularité de notre enseignement, le cursus obligatoire pour tous : le Self Confidence. Vous allez devoir estimer au plus vite le travail que vous êtes à même d'accomplir pendant les dix mois que constitueront cette année.

Son regard acéré et craintif balaya la salle du regard. Elle avait enfin leur pleine attention.


- Merci de noter tout en détail sur vos feuilles et au fur et à mesure de l'année, vous ajouterez les travaux réalisés.

CURSUS :
- Master of Science (SF, dystopie, anticipation, space opera, fantasy...)
- Master of Reflexion (thriller, polar, roman noir, suspense...)
- Master of Imagination (fantastique, horreur et bit-lit hors SF, fantasy) 
- Master of Tenderness (romance hors érotisme et chick-lit)
- Master of Spicy (romans érotiques)
- Master of Well Being (pour les amateurs du développement personnel, du zen...)
- Master of Graphism (BD, manga, comics...)
- Queen of Drama (romans contemporains qui ne rentrent pas dans les autres catégories)
- Master of History (témoignages, moments historiques, essais...)
- Master of Litterature (Classiques, théâtre, poésie...)
- Master of Self Confidence (estimez le nombre de livres que vous allez lire dans chaque genre et au total) CURSUS OBLIGATOIRE POUR TOUS

UNITES DE VALEUR :
- Moyenne : 12 livres lus
- Mention assez bien : 17 livres lus
- Mention bien : 22 livres lus
- Mention très bien : 30 livres lus

RATTRAPAGE :
- 2 livres lus en plus dans un genre ayant déjà 30 livres = 4 livres de plus dans le cursus que vous souhaitez
- 4 livres lus en plus dans un genre ayant déjà 30 livres = 6 livres de plus dans le cursus que vous souhaitez
- 6 livres lus en plus dans un genre ayant déjà 30 livres = 8 livres de plus dans le cursus que vous souhaitez
- 10 livres lus en plus dans un genre ayant déjà 30 livres = 8 livres à répartir dans les cursus que vous souhaitez
- 15 livres lus en plus dans un genre ayant déjà 30 livres = 10 livres à répartir dans les cursus que vous souhaitez 
- Le cursus Self Confidence est réussi (à plus ou moins 10 %) = 5 livres à répartir dans les cursus que vous souhaitez

DATES :
- Inscriptions et choix : Du 22 juillet au 31 août 2015
- Rentrée des classes : Le 1er septembre 2015
- Remise des diplômes : Le 30 juin 2016



Je me suis donc inscrite dans cette magnifique faculté avec pour projet :

Un Master of Science avec la moyenne (12 livres).
Un Master of Imagination avec la mention très bien (+30 livres).
Un Master of Tenderness avec la moyenne (12 livres).
Un Queen of Drama avec la mention bien (22 livres).
Un Master of History avec la mention très bien (+30 livres).
Un Master of Litterature avec la mention très bien (+30 livres).
Et le Master obligatoire Self Confidence de 138 livres !

Et je promets à Madame la Directrice de bien écouter en cours et de revenir régulièrement noter mon avancement ici et sur le sujet Livraddict !