vendredi 29 avril 2016

Phobos, Victor Dixen

Titre : Phobos
Auteur : Victor Dixen
Edition : Robert Laffont (Collection R)
Pages : 448
Prix : 17,90€
4e de couverture : "Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L'éternité pour s'aimer.
Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l'amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour... Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter."



Mon avis : 

Des mois qu'il était dans ma liseuse mais j'attendais le bon moment. Et là, je ne sais pas pourquoi mais j'ai senti que c'était le bon moment quand j'ai vu la couverture de "Phobos Origines" !

Je pense que l'histoire est assez claire avec le résumé : c'est une télé-réalité amoureuse dans l'espace à la conquête de Mars. Le tout dans une société un peu du futur où les Etats Unis ont vendu leurs institutions comme la NASA à des organismes privés pour éponger leur dette colossale. C'est un futur tellement plausible qu'il fait froid dans le dos; Victor Dixen met en place un futur où tout est bon pour faire de l'argent et éponger les dettes, tout n'est que showbiz et publicité car c'est ce qui rapporte.

Et ça marche car j'ai beaucoup aimé le principe de télé-réalité, je trouve ça très sympa et ça donne un aspect de voyeurisme limite malsain. Bon par contre, j'ai pas compris qu'on puisse accepter de tout plaquer, avec le risque de mourir en route et vivre sous les yeux de milliards de personnes pour tout le reste de sa vie sur une autre planète. Mais quand on voit déjà l'engouement pour des émissions de télé-réalité vides de sens aujourd'hui, ce que l'auteur nous présente sonne vraiment réel. 

Pour les points de vue on suite en alterné : Léonor dans le vaisseau, Serena la psychologue qui dirige le programme, et Andrew Fisher, le fils d'un des professeurs de prétendants qui a mystérieusement disparu. Ces différents points de vue permettent d'avoir une vision d'ensemble de toute l'intrigue et le suspense réside dans le fait qu'on ne sait pas comment les autres personnages vont apprendre telle ou telle nouvelle. Je me sentais d'ailleurs peu à l'aise quand Serena était là car on lit tout ce qu'elle pense, alors que c'est un peu la méchante (je ne spoile rien, on l'apprend dans les premières pages). Je déplore cependant que parfois j'ai eu l'impression que les révélations étaient amenées un peu facilement, comme si les personnages faisaient des discours uniquement pour le lecteur afin de bien détailler les révélations, ça manquait un peu de naturel.

Le gros point fort de ce roman sont les personnages car ils sont très divers, bien que parfois un peu caricaturaux. Evidemment j'ai eu un coup de coeur pour l'indienne et la canadienne rapport à leur histoire, mais j'ai également bien aimé Léonor et Kris. J'ai eu un peu plus de mal avec Fang Fang et Liz, même si à la fin, leur fragilité se dévoile et me les a rendues sympathiques. Côté garçons, alors que beaucoup ont l'air de préférer Marcus mais moi je penche définitivement pour Mozart. Pourquoi ? Parce que j'ai trouvé Marcus insupportable et peu crédible tandis que Mozart avait une vraie histoire qui m'a beaucoup touchée. C'est dommage par contre qu'on n'ait pas plus d'infos sur les autres prétendants, j'espère qu'on en aura plus dans le tome suivants car ils m'intriguent beaucoup et je veux voir comment la relation de Kris et Alexei va se développer. 

En gros ? Un très bon premier tome qui m'intrigue beaucoup pour la suite, un beau 17/20 ! 

mercredi 27 avril 2016

Outlander 3 : Le voyage, Diana Gabaldon

Titre : Le voyage
Auteur : Diana Gabaldon
Edition : J'ai Lu
Pages : 1020
Prix : 16€
4e de couverture : "Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l'Ecosse du XVIIe siècle. Si l'infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu'elle apprend qu'il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l'armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu'elle a quitté deux décennies auparavant ? Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges : la suite d'une série incontournable !"





Mon avis : 

Alors que je viens de trouver les figurines Pop de Claire et Jamie en occasion, je me dis que je suis dans l'humeur parfaite pour vous parler de ma lecture commune avec Kurel fait une pause, à propos de ce livre ! Parce que voyez vous, avec Kurel, quand on s'est rencontré, je lui ai montré Outlander (la série), et on s'est fait 9 épisodes en 5 jours... et on a fangirlé pendant 2 semaines sur "Je suis prest", et ensuite elle a direct commencé à lire les livres. C'était un peu une évidence qu'on finisse par se faire une LC sur cette saga ! 

Dans ce troisième tome, on retrouve Claire en 1968 avec Brianna, après qu'elles aient appris que Jamie n'est peut-être pas mort à Culloden. A travers leurs recherches, on suit également la vie de Jamie après Culloden, alors qu'il essaie de se remettre de la perte de Claire. 

Comment vous dire... Pour moi ce roman se divise en deux parties : une partie froide et sombre en Ecosse, et une partie chaude et ensoleillée aux Antilles. Car oui, ce troisième tome sent bon la piraterie et les Antilles ! 

J'ai adoré retrouver ces personnages. Sincèrement je ne pensais pas que ça m'avait autant manqué, mais pour vous expliquer mon ressenti sachez que dès les premières lignes j'étais à fond dans l'histoire, et j'avais un sourire jusqu'aux oreilles. Sans compter que j'ai vécu un bon tiers du livre pour une seule chose : les retrouvailles de Jamie et Claire, au point que j'en ai versé une petite larme. 

Ah parce que oui, ce tome m'a littéralement retourné la cervelle plusieurs fois ! Que ce soit de joie (les retrouvailles) ou d'énervement (Jamie tu es visé) ou encore de choc tellement je ne m'y attendais pas (non mais les pages 870 et suite quoi !). Après le second tome qui était un peu lent du fait du rythme de la cour du roi de France et des manigance de palais, ce troisième tome ne fait que bouger ! Pas étonnant que les plus de 1000 pages se soient vues enfournées en moins d'une semaine ! 

Rha c'est difficile de ne pas en dire plus mais je ne veux pas gâcher le plaisir de la surprise... Donc je vais m'arrêter là. Sachez juste que ce tome est ENORME et qu'il me tarde de lire la suite quand j'aurais passé mes partiels ! Un gros 20/20 ! 

dimanche 24 avril 2016

Péril Tropical, Marcus Julien

Titre : Péril Tropical
Auteur : Marcus Julien 
Edition : Autoédité
Pages : environ 166
Prix : 2,99€
4e de couverture : "Péril Tropical n'a rien du récit d'une catastrophe naturelle. Le ciel tombe pourtant sur la tête de Marcus, 17 ans, lorsque ses parents lui laissent pour la première fois le choix : suivre sa famille sous les tropiques ou commencer sa vie d'adulte. Il n'est jamais très facile de quitter le cocon familial. Indécis, Marcus prend lentement conscience que cette annonce a déjà tout changé, ses repères sont déjà ébranlés : le lieu où il vit, sa famille, ses potes, tout son univers tire à sa fin et chaque jour qui passe ne fait que l'en rapprocher. Commence alors pour lui une aventure toute personnelle où il viendra petit à petit à la rencontre du monde extérieur par lui-même."


A noter : La couverture est maintenant vert sombre sur Amazon.



Mon avis : 

Je remercie l'auteur de m'avoir gentiment envoyé son livre, même si malheureusement ça ne l'a pas vraiment fait avec moi...

Avec une écriture très soutenue, l'auteur nous parle de Marcus, jeune adolescent bientôt majeur (si je ne me trompe pas) qui vit sa vie d'adolescent. Et c'est surtout avec Marcus que ça a coincé avec moi. Car le comportement de Marcus est en contradiction totale avec mon éducation et tout le long, je n'ai pu que désapprouver la plupart de ses actions : voler une voiture, boire et fumer tout le temps, mentir,... Je pense que l'appréciation de Marcus dépend vraiment du lecteur car c'est une appréciation très personnelle et relative à mes propres expériences qui m'a fait ne l'apprécier que peu. 

Tout au long du roman, le monde dans lequel évolue Marius est sombre, un peu vulgaire, comme en pleine déchéance. Les liens avec les uns et les autres se distendent, et alors on comprend le choc de Marcus à l'idée de partir. 

J'ai trouvé dommage que ce fameux départ ne soit évoqué qu'à plus de la moitié du roman, pour un roman aussi court, je ne voyais pas vraiment où voulait aller l'auteur pendant toute la première partie du livre. Certes, c'est intéressant de voir l'écroulement de l'univers de Marcus petit à petit, mais quand on lit le roman, on n'en voit pas forcément le but jusqu'à la fin et ça m'a un peu lassée, heureusement que je savais ce qu'il y avait après. 

Ce qui m'a fait continuer ce livre malgré l'histoire qui était un peu lente, ça a été la plume de l'auteur. Je l'ai trouvée assez jolie, et surtout très prenante. Précis, l'auteur nomme un chat un chat et livre quelques belles réflexions sur la vie et les sentiments, le tout ponctué de quelques références culturelles comme Fight Club. Un 13/20 pour moi, mais je pense que cela dépend de la sensibilité de chacun au personnage principal. 

vendredi 22 avril 2016

Lettre à Hervé, Eric Sagan

Titre : Lettre à Hervé
Auteur : Eric Sagan
Edition : Autoédité
Pages : 112
Prix : 9,90€
4e de couverture : "Il y a 24 ans, tout a commencé par un cahier qu'Hervé n'aurait jamais dû voir. Puis, il y a eu cette lettre. 24 ans après l'avoir écrite, 24 ans après avoir osé la donner à son destinataire, voici que la vie la renvoie à l'expéditeur, brute, touchante et drôle. Pour parler de ce livre, il faut raconter l'histoire du livre lui-même. Il était une fois un garçon d'une vingtaine d'années. Qui tombe amoureux d'un mec. D'un mec hétéro. Rien de très original. Mais ce garçon se met en tête d'écrire une lettre. Dans cette lettre, il va raconter sa vie, son enfance, ses peurs, ses péripéties d'enfant normal, ou presque, péripéties touchantes, souvent drôles, parfois choquantes, toujours humaines. Cette lettre il la donne à Hervé. Et il la donnera également plus tard à ses parents, en se rendant compte qu'il n'avait jamais rien écrit de mieux pour expliquer qu'il était différent. Des années passent. Il reçoit alors l'appel d'un inconnu : le psychologue de son père. Il apprend que son père s'était lui aussi servi de cette fameuse lettre, pour parler de son fils sur le divan. Pourquoi ce psy avait-il appelé ? Pour demander l'autorisation de faire lire cette lettre à un autre patient, dont le fils était gay, lui aussi. Pour l'aider à accepter son fils. Cette histoire, vraie, et d'autres événements de la vie, allaient finir par convaincre l'auteur de publier cette lettre, sous forme de fiction, en préservant l'authenticité de l'original. Voici donc "Lettre à Hervé"."



Mon avis : 

Je remercie énormément Livraddict et l'auteur pour m'avoir envoyé ce livre, d'autant plus que l'auteur a laissé une lettre avec le livre, ce qui est toujours très agréable. 

Comme le résumé le dit, ce livre se compose de deux lettres : l'une est la lettre originale écrite à Hervé, la seconde est une autre lettre à Hervé écrite par l'auteur de nos jours. Je m'attendais à une lecture émouvante. C'est l'écriture d'un jeune homme de 24 ans qui nous raconte son histoire avec ses mots : la relation à double tranchant avec le père, les premières amours, la découverte de l'homosexualité. Le tout ponctué de touches d'humour pour dédramatiser cette lettre si personnelle. J'avoue avoir espéré en apprendre plus sur le père et cette histoire de psychologue, mais l'auteur a fait le choix de ne pas en parler plus car après tout, ce n'était pas son histoire et ce n'était pas le sujet du livre. Le sujet de ce livre était le cheminement de l'auteur jusqu'à la découverte et l'acceptation de son homosexualité. 

Contrairement à beaucoup de récits sur le sujet, l'auteur n'en fait pas trop, ne catégorise pas. Il parle d'amour avant de parler d'étiquettes, il parle de s'accepter soi-même avant de se révéler aux autres. Il parle des errances avant de trouver son chemin. Un beau récit de vie, tout en finesse qui m'a mis les larmes aux yeux et que je pense recommander longtemps. 

Tout au long du livre j'ai eu l'espoir d'avoir une réponse d'Hervé mais non, je n'ai eu que la seconde lettre de l'auteur et elle m'a apportée de l'espoir avant de me briser le coeur en pleins de petits morceaux. 

Un récit beau, simple, drôle et triste. Une belle leçon de vie que je recommande. 17/20. 

jeudi 21 avril 2016

Acquisitions livresques d'Avril !

Réceptions

  

   

   



Achats

 



Chèque parrainage France Loisirs + 200 pts (2 livres gratuits)






Service de presse ebook



Et "Hopeless" n'entre pas dans ma PAL car je l'avais déjà lu sur liseuse mais là...Alice Neverland a eu la gentillesse de me prendre un tome et de le faire dédicacer par Colleen Hoover quand celle-ci est passée dans sa ville, merciiiiiiiiiiiii <3
De même les mangas, la BD et "La 5e vague" ont déjà été lus et j'ai profité de mon chèque cadeau pour avoir ma collec. 

mardi 19 avril 2016

Sous protection particulière/Le sceau du passé, Lisa Childs

Titre : Sous protection particulière/Le sceau du passé
Auteur : Lisa Childs
Edition :  Harlequin
Pages : 430
Prix : 7,45€
4e de couverture : "Sous protection particulière, Lisa Childs
Gardes du corps en mission TOME 1
Quand l’amour se mêle au devoir…
Victime ou complice ? Partagé entre compassion et doute, Blaine fixe en silence Maggie Jenkins, qu’il vient d’arracher aux mains d’une bande de cambrioleurs. Comment se fait-il qu’après avoir été prise en otage une première fois lors du braquage d’une banque cette jeune femme, enceinte de plusieurs mois, se retrouve aujourd’hui au cœur d’un nouveau hold-up ? Mais tandis qu’il s’interroge son regard plonge dans celui, magnifique et poignant, de la jolie Maggie. Un autre sentiment s’impose alors à lui, brutal, évident : un irrépressible besoin de protection, doublé d’une attirance aussi troublante qu’incontrôlable.

 Le sceau du passé, Lisa Childs
 Gardes du corps en mission TOME 2
 Trop beau, trop sexy, trop… clairvoyant. En sortant précipitamment de la salle où elle vient de mettre fin au speed dating auquel elle était en train de participer, Claire a bien du mal à mettre de l’ordre dans ses idées. Car sous le regard intense du séduisant Ashton Striker, l’homme qui, quelques minutes plus tôt, était assis en face d’elle et prétendait n’être qu’un simple employé de bureau, Claire a eu l’impression d’être percée à jour. Comme si Striker connaissait tout de son passé et de ses différends avec la justice. Comme si ce rendez-vous n’était qu’un piège…"




Mon avis : 

Ce livre étant un service de presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse pour le webzine Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici

lundi 18 avril 2016

Une nouvelle vie pour le Dr Stanton, Fiona Lowe

Titre : Une nouvelle vie pour le Dr Stanton
Auteur : Fiona Lowe
Edition : J'ai Lu
Pages : 310
Prix : 6,95€
4e de couverture : "Le Dr Josh Stanton (et sa voiture de sport) se marie mal avec la campagne. Mais, criblé de dettes, il a dû accepter un poste à Bear Paw, minuscule bourgade perdue dans l’immensité sauvage du Montana. Seul. Katrina McCade est de retour à Bear Paw après huit ans d’absence. Le coeur meurtri par le chirurgien de l’hôpital où elle était infirmière, elle panse ses plaies auprès des siens, dans son village natal. Perchée sur une échelle, elle repeint la chambre de sa petite bicoque quand Josh y fait son apparition et reçoit le pot de peinture sur la tête. L’agent immobilier à qui Katrina avait confié la location de sa maison, ne la sachant de retour, l’a louée au beau médecin. Une rencontre explosive au milieu de nulle part."




Mon avis : 

Ce roman étant un service de presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse pour le webzine Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici

samedi 16 avril 2016

Spice & Wolf 3, Isuna Hasekura

Titre : Spice & Wolf 3
Auteur : Isuna Hasekura
Edition : Ofelbe
Pages : 470
Prix : 19,90€
4e de couverture : "Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l'apparence d'une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plis qu'à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre son village natal dans les terres du Nord à bord de la carriole d'un marchand itinérant, l'énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu'ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les dangers bordent leur chemin... Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine sera bien utile pour éviter les mauvais pas et les deal douteux ! Etes-vous prêts à suivre cette charmante déesse dans un voyage initiatique parsemé de plaisirs simples, de rencontres, mais aussi de dangers ? "





Mon avis : 

Ce roman étant un service de presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse pour le webzine Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici

vendredi 15 avril 2016

Les portes du secret 1 : Le poison écarlate, Maria V. Snyder

Titre : Le poison écarlate
Auteur : Maria V. Snyder
Edition : Harlequin (Darkiss)
Pages : 560
Prix : se trouve d'occasion pour 3€ en poche
4e de couverture : "Jetée au secret pour avoir tué l’homme qui abusait d’elle, Elena attend que sonne l’heure de son exécution. C’est alors que, contre toute attente, Valek, le fascinant Valek, très puissant dignitaire d’Ixia qui est secrètement tombé amoureux d’elle, vient lui proposer un marché  : si elle veut échapper à la mort, elle le peut encore ; il suffit pour cela qu’elle accepte d’entrer corps et âme à son service.  Corps et âme, car non seulement Elena devra jurer loyauté à cet homme mystérieux, mais, pour être certain de la retenir, il lui fera avaler une dose mortelle du poison écarlate — poison dont il est seul à détenir la formule, et dont il lui délivrera chaque matin l’antidote. Une dure loi. Pourtant, entre la mort en prison et la vie en captivité auprès de Valek, Elena choisit la vie. Mais, dès lors, elle n’aura plus qu’un but : ruser pour se libérer de ses chaînes et s’envoler vers sa destinée…"




Mon avis : 

Après un an et demi de recherche, j'ai profité de la vente de livres que faisait Lanylabooks en mars pour me procurer cette saga d'occasion (7€/tome en grand format)...et bon sang que j'ai bien fait!

Ce roman se dévore littéralement. On y suit Elena, une jeune femme qui est enfermée et promise à la mort pour avoir tué le fils de son ancien maître. Varek, le bras droit du Commandant (chef du royaume d'Ixia qui est divisé en provinces gérées par des gouverneurs) lui propose une alternative : elle devient goûteuse pour le commandant avec le risque de mourir empoisonnée un jour. Pour s'assurer de sa coopération, il lui donne à boire un poison mortel et lui seul connait l'antidote, dont il lui donnera une dose chaque matin, si elle ne vient pas, elle mourra dans les deux jours suivants. 

Je n'ai que du positif à dire sur ce premier tome alors commençons par l'univers ! Je ne m'attendais pas à un univers de fantasy. Pour moi, cela se déroulait au moyen-âge ou en tout cas dans notre monde. J'ai apprécié le monde mis en place, l'histoire qui en découle et l'organisation politique qui promet de belles intrigues pour la suite. Tout ce qui entoure la personnalité du Commandant m'a beaucoup plu mais si j'en dit plus je vous gâche la surprise. La petite touche à laquelle je ne m'attendais pas non plus, c'est l'ajout de magie qui m'a beaucoup surprise et qui m'intrigue pas mal. Que va faire Elena ? Qui sont les magiciens en Sitia ? Pleins de questions dont j'espère trouver les réponses dans le tome 2. 

Ensuite, parlons de la romance. Car oui, qui dit Harlequin dit romance. Mais rassurez-vous ! Dans ce livre, la romance est vraiment discrète, elle n'est réellement évoquée que dans le dernier tiers du roman et alors, elle a eu le temps de bien se construire, le couple Elena/Varek est crédible et adorable, vraiment, ça faisait longtemps qu'une romance ne m'avait pas plu comme ça, j'en ai été ravie. 

Ce qui m'amène aux personnages ! Elena, c'est juste la personnage féminine que j'adore : intelligente, forte, réaliste, généreuse, attentive. Son secret la dévore mais elle tente de s'en sortir. La faire passionnée d'acrobaties donne un côté plus léger à son histoire très sombre et j'ai vraiment adoré. Avec Varek, ils sont complémentaires car il est dur, mais aussi tendre quand il faut. Il est prêt à tout pour son Commandant mais également pour Elena ce qui le met dans des situations difficiles mais dont il se sort toujours de la meilleure manière qui soit. 
En ce qui concerne les méchants...ce sont de vrais méchants, sans circonstances atténuantes, un peu dans le genre de Geoffrey Baratheon dans Game of Thrones et ils m'ont fait froid dans le dos. 

Vous avez du le comprendre, ce roman est une tuerie ! Je pense qu'il peut plaire à tout le monde car le mix romance/fantasy/magie est extrêmement bien fait, un beau 18/20 !

mercredi 13 avril 2016

Le grand secret, René Barjavel

Titre : Le grand secret
Auteur : René Barjavel
Edition : Pocket
Pages : 384
Prix : 6,95€
4e de couverture : "C'est l'histoire d'un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances telles que jamais un homme et une femme n'en ont connu de pareilles. C'est aussi l'histoire d'un mystère qui, depuis 1955, a réuni, à l'insu de tous, par-dessus les oppositions des idéologies et des impérialismes, les chefs des plus grandes nations. C'est ce " grand secret " qui a mis fin à la guerre froide, qui a causé l'assassinat de Kennedy, qui explique le comportement de De Gaulle en mai 1968, qui a rendu indispensables les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin. C'est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde."






Mon avis : 

Il y a quelques années, j'avais lu et adoré "La nuit des temps" du même auteur, j'ai récupéré ce roman-ci chez mon grand-père car le principe de reprendre des événements historiques mystérieux du XXe siècle m'intriguait beaucoup. 

Le début du roman est assez perturbant car selon les chapitres on suit Nehru, le chef indien, ou un jeune couple parisien, Jeanne et Roland, ou d'autres personnages historiques. Mais tout en étant perdue, j'ai été fortement emportée dans les différents événements historiques évoqués et particulièrement intriguée par ce secret qui les reliaient tous. Quand à partir de la moitié du roman on découvre ce fameux secret, le livre prend une autre tournure. De roman mystérieux il passe à une sorte de dystopie mêlée de science-fiction et d'histoire mystérieuse. J'ai adoré que ce roman passe au-delà du secret et développe une vraie réflexion sur un sujet que je ne peux pas vous dévoiler sans vous gâcher la surprise. 

L'auteur m'a menée par le bout du nez pendant une bonne moitié du roman avant que je ne commence à deviner le secret. Entre mystère, horreur et réflexion, il navigue si bien que ce texte me restera en tête encore un bon moment. René Barjavel se montre précis, comme dénué de sentiments même lorsqu'il s'agit des pires actions. Mais s'il y a un domaine où la sensibilité personnelle de l'auteur se retrouve, j'ai trouvé que c'était dans la description du sentiment amoureux et filial. A travers le couple de Jeanne et Roland, il développe de belles envolées métaphoriques pour tenter de s'approcher au plus près de ce que l'on peut ressentir quand on aime. Ces personnages aseptisés, c'est l'amour qui les fait évoluer et grandir, réfléchir. 

Ici, aucun personnage n'est à l'abri d'une faiblesse morale, même les plus grands hommes sont faibles face à la promesse du grand secret et leurs raisons peuvent être compréhensibles. En fait, il est dur de statuer vraiment sur le ressenti que j'ai eu pour chaque personnage car tous m'ont fait les aimer et les mépriser à la fois pour différentes raisons propres à chacun. 

Le pire dans tout ce roman ? C'est que tout semble plausible. Et ça fait peur. Enfin vous le comprendrez en le lisant car si je vous en dis plus je vous spoile tout. Vraiment ce roman est adapté à tout le monde, s'il y a quelques petites longueurs, le mystère puis la réflexion qui mènent cette histoire les font passer au second plan. Un magnifique 18/20. 

dimanche 10 avril 2016

Hello Viviane, Golo Zhao

Titre : Hello Viviane
Auteur : Golo Zhao
Edition : Pika
Pages : 208
Prix : 14€
4e de couverture : "Mon coeur, où es-tu ?" Viviane, jeune traductrice chinoise, emménage près de Toulouse, le sourire aux lèvres mais le regard sombre. Lou, son éditrice, et Nicolas, le patron d'une brasserie, n'ont rien en commun si ce n'est l'attirance indicible qu'ils ressentent pour cette jeune Chinoise qui a débarqué dans leur vie avec pour tout bagage la mélancolie d'un amour perdu. Un soir, de passage à Paris, Viviane croit voir son fiancé et perd totalement le sens de la réalité !"





Mon avis : 

Ce livre étant un service de presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse pour Songe d'une nuit d'été vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici


vendredi 8 avril 2016

Aliénor McKanaghan 2 : Samhain, Laëtitia Constant

Titre : Samhain
Auteur : Laëtitia Constant
Edition : J'ai Lu
Pages : 288
Prix : 14€
4e de couverture : " Le jour de mes 18 ans, j'ai eu un pressentiment. Comme si l'univers tentait de me prévenir d'un danger. J'aurais dû l'écouter. Je voulais connaître la vérité sur ma famille, et maintenant que je sais tout, je m'en passerais volontiers. Aujourd'hui, je me retrouve coincée avec Milàn, mon alter ego, mon mentor, mon mec. Enfin, en théorie, car nous sommes un peu en froid, ces derniers temps. Il est bien décidé à mettre en échec la prophétie censée sceller mon sort. Oui, mais... perso, j'ai d'autres chats à fouetter. Et Dieu sait due j'adore les chats ! "






Mon avis : 

Ce roman étant un service de presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse pour Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chroniquer sur le site, ici !


ATTENTION : L'auteur vient de me dire qu'un troisième tome sortirait en fin d'année ! 

Belle, Robin McKinley

Titre : Belle
Auteur : Robin McKinley
Edition : Pocket
Pages : 256
Prix : 7,40€
4e de couverture : "Vous croyez connaître l'histoire de la Belle et la Bête ? Pourtant, celle-ci ne commence pas par " Il était une fois... ". 
Belle ne l'est pas, belle ; la grâce et le charme sont allés à ses deux sœurs. Son prénom, elle le doit à son esprit et à l'ironie de la vie. Mais peu lui importe, elle fuit les mondanités et n'a que faire des robes élégantes. Elle leur préfère les vieux livres et les longues cavalcades. L'atout de Belle, c'est son fort caractère, qui lui sera bien utile. Car son père est ruiné. 
Bientôt, ils partent pour le Nord, cette étrange contrée où vivent lutins, sorciers et dragons. 
Et là-bas, la Bête se cache..."






Mon avis : 

Je remercie vraiment ma copine Bookwormette du blog Pilalire qui m'a fait gagner ce très joli livre qui me tentait depuis bien longtemps. 

Alors moi qui suis fan du Disney et qui avait trouvé le conte original un peu plat, je dois avouer que ce roman est le pont parfait entre ces deux extrêmes. On y retrouve les éléments du conte original mais revisités de manière un peu plus moderne et de façon à inclure la passion de la lecture et la bibliothèque qui nous a tous fait rêver du dessin animé.

Ici, les soeurs de Belle ne sont pas mauvaises et Belle n'est pas belle. C'est peut-être un peu trop "gentil" mais l'histoire est complète. On suit autant les soeurs de Belle qu'elle-même. Elles ont leurs propres histoires d'amour et apportent un vrai plus à l'intrigue. J'ai adoré retrouver le principe des serviteurs invisibles du conte original, et celui des objets vivants du Disney, c'était très drôle et mignon.

Et la Bête alors ? Qu'en est-il ? Je l'ai trouvée extrêmement touchante dans sa détresse. Elle reste respectueuse et contrairement au conte original, j'ai senti un réel désir de faire plaisir à Belle, à travers les livres, les sorties, l'envoi de rêves à sa famille pour les rassurer...
Le tout se déroulait dans un cadre réellement enchanteur que l'auteur a pris le temps de décrire pour nous faire rêver. En fait, ce roman est un petit enchantement littéraire qui se dévore et fait rêver, j'ai adoré et je recommande fortement ! Un beau 17/20.

Si vous voulez mon avis sur le conte original, vous le trouverez ici

jeudi 7 avril 2016

Endgame 1 : L'Appel, James Frey & Nils Johnson-Shelton

Titre : L'Appel
Auteurs : James Frey & Nils Johnson-Shelton
Edition : J'ai Lu
Pages : 567
Prix : 8€
4e de couverture : "Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre et résoudre la Grande Enigme. Si aucun n'y parvient, nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques, ils ne sont pas immortels, mais ils sont entraînés ! Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions... Cependant, il n'y aura qu'un seul vainqueur. Ce qui sera, sera..."




Mon avis : 

Ce roman étant un service de presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici

dimanche 3 avril 2016

Aliénor McKanaghan 1 : Litha, Laëtitia Constant

Titre : Litha
Auteur : Laëtitia Constant
Edition : J'ai Lu
Pages : 286
Prix : 13€
4e de couverture : "J'ai toujours dit qu'Halloween, ça craignait. Je suppose qu'être née durant la fête des morts y est pour quelque chose. Pourtant, en rencontrant Milàn le soir de mon anniversaire, je n'aurais jamais imaginé que mon existence prendrait une telle tournure. Je m'appelle Aliénor McKanaghan, et même si je ne sais pas comment tout ça va se terminer, mon instinct me dit que ça sent le sapin..." 









Mon avis : 

Très franchement, je n'attendais pas grand chose de cette lecture, ça avait l'air sympa mais sans plus, et en fait, ça a été une très bonne découverte ! Je m'explique, au collège je lisais beaucoup de bit-lit de chez Milady, mais je me suis lassée de voir toujours le même schéma et des séries à rallonge. Et bien avec ce roman, j'ai retrouvé le plaisir que j'avais eu à mes premières lectures du genre, et c'était vraiment cool ! 

Aliénor est une jeune fille qui s'apprête à fêter ses 18 ans, elle est chef des pom-pom girls, mais ses parents sont souvent absents et elle est entrainée au combat depuis son plus jeune âge sans savoir pourquoi. C'est quand un homme canon et mystérieux lui apparait qu'elle commence à se poser des questions, d'autant plus lorsqu'elle le voit tuer ce qui semble être un démon, devant ses yeux ! 

L'intrigue tourne autour des mystères que les parents d'Aliénor lui ont caché, c'est en fait une Uansith chargée de protéger un type de population (humains, sorciers,...) des démons, comme sa mère avant elle. Mais elle fait aussi l'objet d'une prophétie mystérieuse et les démons sont prêts à détruire le monde pour empêcher sa réalisation. 

Ce roman développe une mythologie très originale et complexe, je ne suis pas sûre d'avoir parfaitement compris le principe du Uansith, qui mériterait d'être un peu plus expliquée car elle est très intéressante. C'est le seul gros point noir que j'ai trouvé à ce livre : parfois on manque d'explications : à un moment on apprend qu'un personnage s'est fait tuer dans une attaque...ah bon ? Ah ben je l'avais pas vu mourir lui, pourtant on a eu un récit détaillé de l'attaque...

Hormis ce point négatif, je n'ai que du positif à dire et le gros point fort de ce roman sont les dialogues ! Ils sont drôles, piquants, notre héroïne jure, est cynique, a de la répartie et sait se moquer des autres gentiment, un vrai régal ! J'ai tout simplement adoré Aliénor, on sent un vrai changement dans sa personnalité entre le début et la fin du roman et on le comprend. Elle fait ce qui doit être fait mais pour autant elle ne veut pas renoncer à sa vie normale, ce qui est très réaliste ! Quant à Milàn, je suis plus mitigée en ce qui le concerne, j'adore son attachement à Aliénor, son histoire tragique, mais il roule un peu trop de mécaniques pour moi. Ceci dit, ils sont quand même adorables ensemble !  

Clairement, je ne m'attendais pas à autant aimer, c'est une vraie bonne découverte et il me tarde de lire la suite ! C'est un beau 18/20 ! 

Hansel et Gretel et autres Réinventions, Jane Gryffin & Ophélie Stovel

Titre : Hansel et Gretel et autres réinventions
Auteurs : Jane Gryffin & Ophélie Stovel
Edition : Les Réinventions
Pages : 61
Prix : 6€
4e de couverture : "Réécritures uchroniques des contes "Hänsel et Gretel", "Raiponce", "Les trois plumes" et "Rumpelstilzchen" de Grimm."













Mon avis : 

Je remercie énormément le forum Livraddict et la maison d'édition Les Réinventions pour m'avoir permis de lire ce livre que j'ai adoré ! 

Vous le savez surement, j'aime beaucoup les réécritures de contes et à part "Les trois plumes" je connaissais les contes originaux qui ont été réécrits ici. Je vous le dis tout de suite, ma réinvention préférée a été celle de Raiponce qui m'a totalement surprise mais que j'ai trouvé très originale et bien trouvée, ça change du stéréotype de la princesse en détresse et j'ai beaucoup ri ! 

J'ai également beaucoup apprécié Les Trois Plumes, je ne connaissais pas l'histoire originale mais une histoire approchante issue d'un livre de contes indiens assez ancien (1929) que j'ai chez moi. Et en fait, et cela vaut pour toutes ces réinventions, c'était si bien écrit que je n'imagine pas d'autre fin pour ce conte et n'ayant pas lu le conte original ça pourrait très bien l'être pour moi. 

En ce qui concerne Hansel et Gretel, j'ai apprécié le fait de retrouver l'esprit des contes de Grimm, parfois sombre mais drôle tout de même et la plume de l'auteur me faisait vraiment penser au style de narration des contes, c'était presque magique ! Et j'ai un peu retrouvé le style dans le conte de Rumplestilskin (et aussi Les trois plumes) avec l'effet de répétition. Ce dernier conte a d'ailleurs une bien jolie morale qui m'a fait sourire. 

Comme je l'ai dit, le style des auteurs et la façon dont sont faites les réinventions les rendent totalement plausibles et ils remplaceraient presque les contes originaux ! Le tout est ponctué de petits dessins au style enfantin mais adorable : un dessin simple au début du conte, et un dessin sur double-page qui reprend tout le conte à la fin. Vraiment de très bonnes réécritures et je vais rester à l'affût des futures publications de cette toute jeune maison d'édition, en attendant c'est un beau 17/20 ! 

vendredi 1 avril 2016

Bilan lecture de Mars !

Whoa il est passé vite le mois de mars ! Allez hop c'est parti pour le bilan ! Quelques déceptions mais de très belles découvertes et 3 coups de coeur !


- La perle rare, Laura Lee Guhrke (ebook)
- Dreamology, Lucy Keating (ebook)
Percy Jackson 2 : La mer des monstres, Rick Riordan
- J'ai fui l'Allemagne nazie : Journal d'Isle 1938-1939, Yaël Hassan
Les kerns de l'oubli 1 : L'exil, Feldrik Rivat
- Journal d'un vampire en pyjama, Mathias Malzieu (ebook)
- Immaculate, Kathlyn Detweiler
- La cité des ténèbres 3 : Le miroir mortel, Cassandra Clare (ebook) - ABANDON (20%)
- Rage, Nicolas Gramain
- Les femmes de l'ombre, Laurent Vachaud
- Les filles au chocolat 6.5 : Coeur Poivré, Cathy Cassidy
- Les Suprêmes, Edward Kelsey Moore
- Lolita, Vladimir Nabokov (ebook) - ABANDON (53%)
- Keeper of the lost cities 1, Shannon Messenger
- Hansel et Gretel et autres Réinventions, Jane Gryffin & Ophélie Stovel
- Le secret d'une nuit d'amour, Kim Lawrence
- Belle, Robin McKinley
Le grand secret, René Barjavel (ebook/papier)


Déceptions





De très bonnes découvertes


 




Des coups de coeur !