vendredi 16 septembre 2016

La soupe aux cailloux de Fou, Lou et Shou, Jon Muth

Titre : La soupe aux cailloux de Fou, Lou et Shou
Auteur : Jon Muth
Edition : Editions Fei
Pages : 23
Prix : 14,90€
4e de couverture : Les trois moines tombèrent d'accord : ces gens ignorent ce qu'est le bonheur. "Mais aujourd'hui, déclara Shou, le visage radieux comme la lune, nous allons leur apprendre à cuisiner la soupe aux cailloux". Nous connaissons tous l'histoire de la soupe aux cailloux... mais celle de Fou, Lou et Shou est particulièrement touchante et poétique. Ce succulent stratagème nous apprend les fondements de la solidarité et du partage.




Mon avis : 

Ce livre étant un service presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici !












jeudi 15 septembre 2016

Slammed 3 : Éblouissant, Colleen Hoover

Titre : Eblouissant
Auteur : Colleen Hoover
Edition : J'ai Lu
Pages : 316
Prix : 13,90€
4e de couverture : "L'amour que se portent Lake et Will a résisté à l'attente, aux préjugés, au deuil. Désormais mariés, les amants tentent de construire leur vie sur une base heureuse. Bien que Lake savoure cette stabilité, elle se surprend à vouloir dissiper les zones d'ombre que dissimule Will, même si ce dernier préférerait laisser les souvenirs douloureux derrière lui. Cédant à l'insistance de sa femme, il finira par se replonger dans leur passé, révélant ainsi ses secrets les plus intimes... Des vérités tantôt amères, tantôt fabuleuses, qui constituent la pièce maîtresse de leur puzzle éblouissant !"






Mon avis : 

Ce livre étant un service presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici !

mercredi 14 septembre 2016

Fils-des-Brumes 1 : L'Empire Ultime, Brandon Sanderson

Titre : L'Empire Ultime
Auteur : Brandon Sanderson
Edition : Orbit/ Le livre de poche
Pages : 602
Prix : 25,40€/10,10€
4e de couverture : "Les brumes règnent sur la nuit, le Seigneur Maître sur le monde.
Vin ne connaît de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de mille ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux. Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un projet fou : renverser l’Empire."






Mon avis : 

J'ai lu ce roman en lecture commune avec la jolie Wonderbook et c'était vraiment trop bien !

En commençant ce roman, j'ai été surprise de le trouver aussi sombre : les personnages évoluent dans un monde où il pleut continuellement des cendres. Où le peuple est divisé entre Nobles et Skaas (qui sont traités comme des esclaves) et dominé par le Seigneur Maître, un surhomme mystérieux que l'on ne voit qu'à la fin du roman mais qui est omniprésent à chaque instant de l'histoire. Au sein de cet Empire Ultime évoluent également des bandes de voleurs, parmi lesquelles se trouve Vin, qui se révèle douée d'allomancie (la magie des métaux) et Kelsier le Survivant qui a pour projet de tuer le Seigneur Maitre. Les passages suivent alternativement Vin et Kelsier dans leur plan pour renverser l'Empire Ultime et libérer les Skaas. 

Vous pouvez donc déjà entrevoir la complexité de ce premier tome : on apprend petit à petit le fonctionnement de l'allomancie et des différents métaux, les particularités des Fils-des-Brumes (qui peuvent brûler tous les métaux), des diverses castes de la société et des différentes familles nobles. 

Les informations viennent au compte-goutte jusqu'aux révélations finales, et à la fin on se rend compte que les en-têtes de chapitres servent en fait à la compréhension de la nature du Seigneur Maitre ! C'est vraiment un roman puzzle où toutes les pièces se mettent en place petit à petit, jusqu'à l'explosion finale qui fait tout voler en éclats... Car cette fin... Mon Dieu ! De l'épique à l'état pur ! 





SPOILER






On en parle de la mort horrible de Kelsier ? Non parce que là je la refuse toujours et ça fait 3 semaines que j'ai fini le roman !






SPOILER END



Les personnages sont très diversifiés entre les nobles arrogants, les nobles visionnaires (petit crush sur Elend qui en plus adore lire !), les voleurs, les skaas, les révoltés, les Gardiens, les Inquisiteurs...
Car Kelsier réunit une bande de 8 personnages environ auxquels on s'attache beaucoup sans forcément s'en rendre compte. Les voir évoluer dans ce contexte difficile permet de les voir vraiment. Brise se révèle autre chose que juste un skaa qui se prend pour un noble et se complait dans le luxe par exemple. 
Pour le coup, j'ai vraiment eu un petit coup de coeur pour Kelsier que j'ai trouvé courageux au possible et d'une classe folle ! Tout parait simple avec lui, il peut même sembler un peu arrogant mais son histoire le rend plus humain. 
Quant à Vin, au début elle m'a un peu énervée à se méfier de tout et tout le monde car elle répétait toujours et sans cesse les recommandations que son frère lui avait fait avant de la trahir. Mais j'ai beaucoup apprécié l'évolution du personnage. Pour les besoins du plan, elle doit devenir noble, et si au début ça ne lui ressemble pas, elle commence à devenir vraiment féminine. Pour autant, ça ne se fait pas du jour au lendemain et elle s'interroge sur ce changement dans son comportement. J'ai apprécié ses interrogations, je trouve que bien souvent les personnages changent du tout au tout sans s'interroger sur leurs changements. 

Le tout est porté par une écriture très dense, un vocabulaire riche et une langue merveilleusement bien maniée ! Bref, un coup de coeur que je recommande fortement et un beau 19/20 !


lundi 12 septembre 2016

vendredi 9 septembre 2016

L'instant précis où les destins s'entremêlent, Angélique Barberat

Titre : L'instant précis où les destins s'entremêlent
Auteur : Angélique Barberat
Edition : Michel Lafon
Pages : 432
Prix : 17,95€
4e de couverture : "Une tache rouge sur l’oreiller, juste sous les cheveux de sa maman, morte sous les coups de son mari. Voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans… Pour survivre, Kyle se jette à coeur perdu dans la musique, que sa mère aimait tant. Vingt ans après, devenu leader d’un groupe de rock, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur.
Coryn, elle, a grandi dans une banlieue sans charme. À dix-sept ans, elle tombe dans les bras de Jack Brannigan, qui fou amoureux l’épouse, mais, jaloux et violent, l’enferme dans une prison dorée, « Parce que tu m’appartiens… »
Comment ces deux êtres que tout semble séparer auraient-ils la moindre chance de s’aimer ? Pourtant, à l’instant précis où les destins s’entremêlent, chacun d’eux sait que sa vie ne sera plus jamais la même."





Mon avis : 

Je n'avais pas lu le résumé donc je me suis lancée dans ce roman à l'aveuglette.

Les points de vue s'alternent entre Kyle, un jeune homme qui a trouvé sa mère décédée suite aux violences conjugales quand il avait cinq ans, et Coryn, une jeune femme mariée très jeune avec un homme violent. Ils se rencontrent lorsque Kyle renverse le fils de Coryn, et qu'il a l'intuition que Coryn est une femme battue. 

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Pour le coup, le titre correspond tout à fait car il y a une vraie réflexion sur le destin, le hasard,... Les personnages reviennent régulièrement sur ces petits riens qui ont fait de leur vie ce qu'elle est, et sur le fait que s'ils n'avaient pas eu certains malheurs, ils ne se seraient jamais rencontrés au final. C'est une réflexion que j'aime beaucoup et que je trouve très intéressante.
J'ai trouvé l'ambiance à la fois très sombre et mélancolique, un peu déprimante même, ce que je déplore. J'aurais aimé un peu plus de lumière.

Niveau personnages, on ressent à quel point ils sont cassés. Kyle est littéralement détruit par la mort de sa mère et même des années après, il ne se la pardonne pas, au point que ça détruit ses relations amoureuses. Notamment avec la fille de son groupe, dont je n'ai pas retenu le nom...et qui m'a énervée du début à la fin ! Elle manque clairement de sentiments, elle a un côté je-m'en-foutiste qui m'a empêché de compatir quand par la suite elle a eu des problèmes et c'est vraiment dommage !
Quant à Coryn, je crois que c'est le personnage que j'ai préféré. Elle a de vrais problèmes et se renforce petit à petit. Sa condition sociale d'origine apporte un peu plus pour la compréhension du personnage, car elle était jeune et subissait une pression familiale énorme quand elle s'est mariée.

C'est là que mon avis devient compliqué : en fait j'ai aimé ce livre, l'histoire était bonne, bien traitée, les personnages étaient bons aussi. Mais je n'ai pas réussi à éprouver quoique ce soit pour eux, le roman ne m'a pas passionnée ou captivée. Peut-être l'ai-je lu à un mauvais moment ? Je ne sais pas, toujours est-il que ça m'a laissé une impression amère alors même que le roman en lui-même est très bon.

J'en reste donc mitigée mais je pense que le souci vient plutôt de moi que du livre, ça reste tout de même un 16/20. 

mercredi 7 septembre 2016

La mer infinie, Rick Yancey

Titre : La mer infinie
Auteur : Rick Yancey
Edition : France Loisirs
Pages : 411
Prix : 17,90€
4e de couverture : "Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer...
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir."



Mon avis : 

Un an après avoir lu le premier, après avoir entendu toutes les critiques négatives sur ce second tome, je partais sans aucune attentes. Et ça n'a pas été plus mal car du coup je n'ai pas été déçue et j'ai même plutôt apprécié ma lecture !

L'histoire reprend juste après la fin du premier tome, mais le début est déstabilisant car ce n'est plus le point de vue de Cassie, mais celui de Ringer que l'on a. J'ai eu du mal au début à me resituer, Ringer ne s'attarde pas vraiment sur ses compagnons, on ressent surtout sa rage et c'est donc compliqué de s'attacher à elle et à son point de vue. Toutefois rassurez-vous ce n'est pas le seul point de vue du roman. Et puis, voir ses pensées m'a permis de m'attacher plus à elle que je ne l'avais fait dans le premier tome.

Pour le coup, j'étais même contente de la retrouver elle plutôt que Cassie, car même si on voit un peu Cassie dans ce tome, elle m'a plus tapé sur le système qu'autre chose. Ses monologues intérieurs, principalement centrés sur Evan, tournaient en rond et m'ont profondément ennuyée.

Niveau intrigue et ambiance sur le coup j'avais l'impression de pas mal avancer, j'ai trouvé qu'il se passait des choses, l'action était présente. Mais en refermant le livre, je me suis dit : "Mais en fait, j'ai presque rien appris...". D'autant que les vraies révélations ne viennent qu'à la toute fin...et ne sont vraiment pas claires ! Le dernier tiers du roman est un grand flou pour moi (toute la dernière partie avec Ringer en fait). Je ne suis pas sûre d'avoir compris le réel dessein des Autres ni ce qu'ils sont. Je n'ai pas compris leurs actions. Bref, un grand flou, lent en plus,  qui me laisse une impression un peu amère après les deux premiers tiers du roman qui étaient pourtant très bien, tant au niveau du rythme que des actions.

En bref ? Un second tome pas si mauvais qu'on le dit (sauf si vous êtes un inconditionnel de Cassie) et qui mérite un 15/20.


lundi 5 septembre 2016

Slammed 2 : Incandescent, Colleen Hoover

Titre : Incandescent
Auteur : Colleen Hoover
Edition : J'ai Lu
Pages : 288
Prix : 13,90€
4e de couverture : "Depuis le départ de Julia, Lake et Will poursuivent leurs études tout en veillant à l’éducation de leurs frères respectifs. Une vie de famille rapiécée, chaotique et mouvementée, qui ne laisse que peu d’espace à leur couple.
lors qu’ils projettent de remédier à cela le temps d’un week-end, le passé de Will ressurgit de manière inattendue, mettant en péril leur fragile équilibre…
Lorsque vous n’avez plus qu’une personne sur qui compter, la confiance peut-elle survivre à la trahison ?"






Mon avis :

Bon clairement, je vais dévorer cette série en 3 jours ! Après la lecture du 1, qui avait été un beau coup de coeur, j'ai directement enchainé avec ce tome 2. 

Cette fois, c'est le point de vue de Will qui est mis en avant. Julia est morte, Layken se retrouve elle aussi à élever seule son petit frère, aidée par Will qui gère lui aussi son propre frère, et régulièrement visités par Eddie et Gavin, un couple d'amis. C'est là une nouvelle phase de leur vie, ils sont maintenant parents, et doivent trouver une place pour leur couple dans cette nouvelle vie. 

Alors que le premier roman se focalisait sur la fulgurance de leur attirance mutuelle, celui-ci se concentre sur la construction de leur relation. Ils grandissent et envisagent donc leur relation différemment, ils se posent des questions, notamment quand l'ex de Will revient et lui dit que s'ils sont ensemble, c'est uniquement à cause de leur situation familiale. J'ai beaucoup aimé cet aspect de réflexion, qui apporte de la profondeur à cette jolie romance. Et puis cette déclaration sublime vers la fin... oh lala je l'ai relue encore et encore ! 

J'ai également apprécié de voir un peu plus les personnages secondaires comme Kell et Caulder qui prennent de l'importance. Au point que l'on suit leurs histoires à l'école et qu'ils introduisent un nouveau personnage en la personne de Kiersten, qui m'a autant crispée que ravie par ses réflexions ! On suit également la vie de couple d'Eddie et Gavin, mais là j'ai trouvé que ce qui leur arrivait était peut-être le truc de trop : ça fait ressembler le livre à une accumulation des malheurs et événements qui ne devraient pas arriver à des adolescents. 

Quant à la fin, elle était prévisible, mais comme elle fait chaud au coeur, difficile de trouver quelque chose à redire. On y retrouve toutes les particularités qui font nos personnages, leurs petites manies, leurs valeurs. J'ai hâte de voir ce que peut donner leur vie de vrais adultes maintenant ! Un très beau second tome, un second coup de coeur et un 17/20. 

dimanche 4 septembre 2016

Lubies News #8





Ce que j'ai lu cette semaine



 





Ce que je lis








Ce que je lirai ensuite













- Ces sorties qui m'intéressent #1
- Bilan lecture d'Août !
- Chronique : "Slammed 1 : Indécent" de Colleen Hoover
- Chronique : "Noughts and Crosses : Graphic Novel" de Malorie Blackman








Je retourne à mes premières amours de série et je me motive pour la rentrée !








Et vous ? Qu'avez-vous lu cette semaine ? 

Noughts and Crosses : Graphic Novel, de Malorie Blackman

Titre : Noughts and Crosses - Graphic Novel
Auteurs : Malorie Blackman & John Aggs
Edition : Doubleday Children
Pages : 208
Prix : 12,87€
4e de couverture : "Callum is a nought - an inferior white citizen in a society controlled by the black Crosses.
Sephy is a Cross - and the daughter of one of the most powerful, ruthless men in the country.
In their hostile, violent world, noughts and Crosses simply don't mix. But when Sephy and Callum's childhood friendship grows into love, they're determined to find a way to be together.
And then the bomb explodes . . ."







Mon avis : 

Le roman dont est tiré ce roman graphique avait été un coup de coeur suprême quand je l'avais découvert au collège, puis les fois où je l'ai relu par la suite. j'étais donc ravie de lire son adaptation en images, tout en ayant un peu d'appréhension car je n'imaginais pas des dessins comme ceux de la couverture pour les personnages. 

Je me suis très vite replongée dans l'histoire. Callum est un jeune blanc dont la mère travaillait chez Sephy, une jeune noire, mais qui a été renvoyée. Lorsqu'il est un des premiers blancs à être accepté dans une école de noirs, le racisme affleure, l'extrémisme aussi. Dans le roman original, j'avais quand même du mal à me représenter un monde où le pouvoir entre les blancs et les noirs était inversé, car c'est le contraire de l'Histoire. Cette version illustré a vraiment aidé pour le coup, et je me suis plus immergée dans l'histoire. 

Cette histoire m'a profondément touchée, tant parce qu'elle ravive une Histoire douloureuse mais réelle, que par la romance tragique qui y est racontée. Car Callum et Sephy s'aiment mais leur famille se détestent, et ils n'ont pas la même couleur. La vie et leur éducation les sépare, entraînant trahisons mais aussi réconciliations. 

Outre la romance, on suit le quotidien de deux types de famille, l'une dominante, l'autre dominée et les diverses réactions que ça entraîne : que ce soit Lynette qui se prend pour une noire afin de fuir la réalité, ou Jude qui s'enfonce dans l'extrémisme et le terrorisme, ou encore la mère de Sephy qui devient alcoolique à force de regrets. C'est une spirale qui s'enclenche et qui se finit malheureusement par la mort.

Une représentation graphique assez réussie d'un texte qui marque tous ceux qui le lisent je pense, un beau 17/20. 

samedi 3 septembre 2016

Slammed 1 : Indécent, Colleen Hoover

Titre : Indécent
Auteur : Colleen Hoover
Edition : J'ai Lu
Pages : 282
Prix : 13,90€
4e de couverture : "Pour surmonter le brusque décès de son père, Layken, âgée de 18 ans, part s'installer avec sa mère et son frère dans le Michigan. Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une rencontre va tout changer : celle de Will, son voisin passionné de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d'intérêts communs avec Lake, peut-être même trop... Après un premier rendez-vous exceptionnel, le quotidien reprend ses droits et amène avec lui un obstacle infranchissable. Les circonstances auront-elles raison de leur attirance hors du commun ?"






Mon avis : 

Après avoir lu "Hopeless" qui avait été un coup de coeur, et "Maybe Someday" que j'avais bien aimé mais sans plus...on m'avait dit que j'avais lu les deux meilleurs romans de Colleen Hoover...Pourtant, j'ai eu un nouveau coup de coeur !

Je me suis lancée dans ce roman sans rien en savoir, et je dois avouer qu'au début j'ai été un peu perplexe car c'est le coup de foudre dès le premier regard entre nos personnages. A peine Lake a-t-elle emménagé que Will lui propose un rencard et qu'ils s'embrassent le lendemain et donnent l'impression de vouloir passer leur vie ensemble. Pour le coup dans tête je me disais juste "Mais faut se calmer les jeunes, vous vous connaissez que depuis 48h !". Et puis je suis passée au chapitre 3, et j'ai été soufflée, car comme je vous l'ai dit, je ne savais rien du livre. Et là j'ai été transportée pendant tout le reste du roman. 

Colleen Hoover aborde encore une fois des sujets forts : la maladie, le deuil, l'expression par les mots et les relations prof/élève (d'ailleurs en relativisant par la suite, ça m'a fait pensé à Ezra et Aria dans Pretty Little Liars). Je les ai tous trouvés très bien traités. La relation interdite du professeur et de l'élève est vue ici comme naturelle et on en veut au système de séparer nos personnages. Vont-ils donc réussir à finir ensemble ?
Je me demande si le deuil n'a également pas eu un rôle dans leur relation. Est-ce que si Lake n'était pas en deuil de son père, et Will de ses parents, leur relation aurait évolué de la même façon ? Tout est une question de destin finalement, et c'est d'ailleurs un gros point du roman selon moi. 

Il y a également toute une partie sur le slam, car Will le pratique fréquemment. J'ai adoré découvrir cet univers. Colleen Hoover a écrit quelques textes de slam à cette occasion et certains m'ont parlé, je les ai trouvés tout simplement magnifiques. Ici le slam sert vraiment l'histoire, ce n'est pas juste une hobby histoire de rendre un personnage plus intéressant. 

J'ai du mal à décrire pourquoi ce roman m'a autant touchée, il n'a rien d'absolument spécial, de très nouveau. Mais en tout cas, il m'a bouleversée, je l'ai dévoré et adoré du début à la fin, c'est un superbe 17/20 et un beau coup de coeur inattendu. 

jeudi 1 septembre 2016

Bilan lecture d'Août !

Oulà, après le super mois de Juillet, celui-d'août a été plus mouvementé. Il a notamment commencé avec une grosse panne de lecture de 15 jours, puis s'est trainé à la lecture de pavés (pourtant passionnants. Espérons que Septembre sera mieux, mais avec la reprise des cours et du boulot, j'ai des doutes ! C'est parti pour la liste !


- Reine de Palmyre, A.B. Daniel
- How to love, Katie Cotugno
- Les orphelins de Naja, Nathalie Le Gendre
A la vie, à la mort : Twilight réinventé, Stephenie Meyer (ebook)
- Les amours de Lara Jean 2 : PS : Je t'aime toujours, Jenny Hann (ebook)
- Outlander 4 : Les tambours de l'automne, Diana Gabaldon
- Percy Jackson 4 : La bataille du labyrinthe, Rick Riordan
- Percy Jackson 5 : Le dernier Olympien, Rick Riordan
- Noughts and Crosses : Graphic Novel, Malorie Blackman
- L'instant précis où les destins s'entremêlent, Angélique Barberat (ebook)
- Fils des Brumes 1 : L'empire ultime, Brandon Sanderson






Les tops 








Le flop







Les redécouvertes





Et vous ? Qu'avez-vous lu ?